Le milliardaire Samuel Kondo, l’industriel, le bâtisseur a achevé sa course

Il faisait partie des pionniers qui ont construit les bases de l’économie moderne du Cameroun. Grand bâtisseur et homme de l’ombre, Samuel Kondo faisait partie de ceux qui croient aux potentiels du Cameroun et de l’Afrique Centrale. Son engagement vis-à-vis du développement du secteur industriel restera à jamais marquer en lettre de noblesse dans les annales de l’histoire de l’entrepreneuriat au Cameroun.


Pendant plusieurs années, Samuel Kondo a défendu les droits des industriels camerounais en tant que président du Syndustricam (syndicat des industries du Cameroun). Son sens des affaires hérité de sa famille et sa capacité à saisir les bonnes opportunités lui ont conduit à investir dans les secteurs porteurs et moins flambant pour le grand public. Véritable mastodonte sur le marché camerounais de l’imprimerie, Samuel Kondo était également le fondateur de Socarto, l’une des plus grandes entreprises de fabrication des cartons en Afrique Centrale. Président du conseil d’administration du Fonds National de l’Emploi (FNE) et de l’Office National des Zones Franches Industrielles (ONZFI), le patriarche aura joué sa partition pour le développement du Cameroun.


Le natif de Deido à Douala aura connu une vie pleine en accomplissement. Il a su maintenir et renforcer la notoriété de sa famille réputée dans le commerce. À plus de 90 ans, c’est en homme ayant accompli son devoir que Samuel Kondo s’en va dans l’au-delà retrouver d’autres légendes qui ont forgé l’économie camerounaise comme Joseph Kadji Defosso, Jean Samuel Noutchogouin, Paul Soppo Priso… Vivement que ses héritiers perpétuent ses grandes œuvres.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FERMER
FERMER
You cannot copy content of this page
%d blogueurs aiment cette page :