Actualité

L’inclusion financière au Cameroun: une révolution en marche

Le Cameroun a connu une véritable révolution en matière d’inclusion financière au cours de la dernière décennie. Le taux de pénétration des services financiers formels a connu une croissance exponentielle, passant de 14% en 2011 à 54% en 2021. Cette évolution positive est le résultat d’une combinaison de facteurs, dont l’adoption des technologies mobiles, les stratégies gouvernementales et la diversification des services financiers.

Super promo

L’essor des services financiers mobiles a joué un rôle crucial dans cette transformation. En 2021, plus de 10 millions de Camerounais utilisaient l’argent mobile, soit environ 40% de la population. Cette technologie a permis à des populations traditionnellement exclues du système financier formel d’accéder à des services tels que les transferts d’argent, le paiement de factures et l’épargne.

Le gouvernement camerounais a également joué un rôle important en adoptant des politiques et des initiatives visant à promouvoir l’inclusion financière. La Stratégie Nationale de la Finance Inclusive (SNFI) 2023-2027 et la création du Fonds d’inclusion financière témoignent de l’engagement du gouvernement à rendre les services financiers accessibles à tous.

La diversification des services financiers est un autre facteur important qui a contribué à l’inclusion financière au Cameroun. On observe aujourd’hui une offre plus large de produits et services adaptés aux besoins spécifiques des populations rurales et à faibles revenus.

Malgré ces progrès significatifs, des défis importants persistent. Les inégalités d’accès aux services financiers entre les zones urbaines et rurales, et entre les hommes et les femmes, constituent un obstacle majeur à l’inclusion financière. Le faible niveau de literacy financière, le coût élevé des services financiers et l’insuffisance de l’infrastructure numérique sont autant d’autres défis à relever.

L’inclusion financière au Cameroun est en marche, mais il reste encore beaucoup de chemin à parcourir. Des efforts concertés de la part du gouvernement, du secteur privé et des organisations de la société civile sont nécessaires pour garantir un accès universel aux services financiers et à une meilleure utilisation de ces services par les populations.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
Verified by ExactMetrics