le

Culture : Patrick Kengne Kamga ouvre le capital de Wouri Tv

Les séries et films africains commencent à monter en qualité et en puissance. Il faut donc que l’industrie cinématographique continentale se dote des plateformes innovantes et performantes pour les porter et les distribuer dans le monde. C’est la vision que porte Patrick Kengne KAMGA, le jeune entrepreneur promoteur de Wouri tv, une plateforme de streaming et de VOD (Video On Demand) qui vient d’ouvrir son capital pour décupler sa performance.

L’univers du cinéma et lui, c’est une longue histoire d’amour et de dévouement. Patrick Kegne kamga compte parmi les voix les plus imposantes dans la sphère culturelle camerounaise ces dernières années. Cet ingénieur des télécommunications se bat pour donner de nouvelles couleurs au secteur de l’audiovisuel au Cameroun. La plupart des films produits par sa plateforme Wouri tv (spécialisée dans la production et la distribution des contenus entraînants et innovants) sont adoubés par les professionnels et salués à l’unanimité par les cinéphiles. Ce jeune entrepreneur habile et visionnaire vient d’ouvrir le capital de sa startup pour s’étendre sur l’ensemble du continent afin d’aller à la conquête du marché international (où se trouve les principaux acheteurs des œuvres locales), rappelant ainsi à ceux qui semblent l’oublier que l’industrie culturelle représente un socle pour le développement économique du continent.

La période de confinement avec comme corolaire la fermeture des salles de cinéma, a fait de l’industrie cinématographique, une véritable niche pour les distributeurs de contenus. Dans un environnement où il n’existe ni sponsors, ni mécènes avérés avec comme comble à l’infortune, la disparition du Fodic (fonds d’investissement de l’industrie cinématographique), il faut s’armer de passion, de patience et d’ingéniosité pour pouvoir valoriser et tirer quelques maigres avantages de l’univers culturel camerounais.

Patrick Kengne Kamga veut justement dépoussiérer ces vieilles habitudes et inscrire le cinéma camerounais – et dans un futur proche le cinéma africain – dans une autre dimension. Un chemin long et épineux, un combat de tous les instants, un projet ambitieux et absorbant qui demande des financements considérables.

Présente sur la scène culturelle depuis 2016, son entreprise de communication Wouri Tv a suffisamment fait ses preuves et est aujourd’hui, une référence dans le domaine de la production et de la distribution des films et des séries camerounais qui ne cessent de monter en qualité. La couche d’innovation apportée avec «la clé + télécommande» permettant aux abonnés d’accéder facilement à la plateforme VOD cache mal les ambitions de déploiement et de conquête de nouveaux marchés.

Depuis le début du mois de décembre dernier, le promoteur de Wouri Tv organise une levée de fonds pour partager avec des investisseurs passionnés le septième art et plus globalement les opportunités que regorgent l’univers culturel camerounais et africain, quelques gouttes de cet élixir d’optimisme et d’engagement pour le rayonnement du cinéma africain.

Cette ouverture du capital n’est pas simplement l’expression d’un besoin de financements, c’est une volonté de partage d’expériences, de brassage d’idées et une demande de synergie de forces pour mieux s’imposer dans ce secteur lucratif qu’est celui du septième art, encore faiblement structuré au pays de Jean Pierre Bekolo à cause d’une totale absence de politique de soutien à la création et au rayonnement des œuvres locales.

Pour s’ouvrir à un monde nouveau, plein de créativité et de richesses, l’industrie cinématographique camerounaise a besoin des hommes valeureux qui croient au potentiel des producteurs et réalisateurs locaux. C’est la délicate mission que s’est autorisé ce gladiateur à la tête bien pleine porté par l’envie de professionnaliser ce domaine d’activité.

Pour rappel, Wouri Tv a déjà conclu de gros partenariats avec des diffuseurs haut de gamme comme Nollywood Tv et A+ du groupe canal.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FERMER
FERMER
You cannot copy content of this page
%d blogueurs aiment cette page :