Le Patronat de la presse en ligne voit le jour au Cameroun

Les membres-fondateurs du Groupement des Éditeurs de Presse en Ligne et de Services (GPELS) ont élu leur premier Bureau Exécutif National ce samedi 19 octobre 2019 à Douala au cours d’une Assemblée générale constitutive. 

Ce jour est désormais gravé dans les annales de la presse numérique au Cameroun. L’histoire retiendra que c’est le samedi 19 octobre 2019 que des professionnels, soucieux de l’avenir du journalisme dans le cyberespace dans leur pays, se sont réunis autour d’une même table pour mettre sur pied un mouvement patronal dédié exclusivement aux acteurs du digital. 

Dénommé Groupement des Éditeurs de Presse en ligne et de services (GPELS), la mission de l’association est de rassembler les intelligences autour d’une même cause, fédérer les énergies et impulser le développement durable de ce secteur mouvant. Au regard des dérives à répétition sur la toile au Cameroun, les membres-fondateurs prônent un changement de paradigme, afin d’insuffler un sens d’éveil. 
Le GPELS regroupe à son sein, des directeurs de publications (sites web, blogs, web TV, Web Radio,…) des entrepreneurs et ingénieurs développeurs. L’association est également ouverte aux régies publicitaires, aux sites de vente en ligne et des annonces, aux entreprises de production et de communication digitale…

En plus de la défense des intérêts de ses membres, le groupement milite pour une pratique responsable et rigoureuse du journalisme et la gestion des contenus dans les nouveaux médias au Cameroun. 

C’est dans cet état d’esprit constructif qu’Ernest Seidou Moluh, l’un des co-fondateurs du GPELS a été porté à la tête du groupement ce samedi 19 octobre 2019 à l’issue d’une Assemblée générale constitutive, pour un mandat de trois ans renouvelables.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FERMER
FERMER
%d blogueurs aiment cette page :