Le numérique fait exploser le marché de la beauté et du bien – être au Cameroun

Make uP, extensions capillaires, lotion, habillement…, le marché de la beauté à l’ère du numérique est en train d’exploser au Cameroun. Jamais les extensions capillaires n’ont eu autant de succès, jamais la beauté n’a créé autant de communautés. Les entrepreneurs du milieu se frottent les doigts, le business est florissant et les clients sont de plus en plus nombreux. 


Peu importe où on se trouve dans le monde, la beauté est un élément essentiel chez les femmes. Elles aiment être belles et appréciées. Depuis toujours, l’industrie de la beauté a toujours connu du succès. Mais, avec l’arrivée d’Internet et aujourd’hui les réseaux sociaux, cette industrie ne cesse de monter en puissance. Entre les selfies, les directs, les photos, les statuts sur Instagram, Facebook, Whatsapp, Dikalo… Le numérique est en train de révolutionner l’industrie de la beauté et du bien-être. Aujourd’hui des jeunes entrepreneures ambitieuses et astucieuses surfent sur cette vague pour construire des fortunes colossales. Les exemples de la seriale entrepreneure Nourane Foster et de Carine Mongoue sont très parlants.


Les prix sont impressionnants, les femmes sont prêtes à dépenser une fortune pour se sentir belle. Par exemple, juste pour une séance de Make Up plusieurs dépenses des centaines de mille de FCFA. Au Nigéria, le pays voisin du Cameroun, certaines spécialistes du make up facturent jusqu’à un million cinq cent mille Franc Cfa pour un visage révèle un reportage d’enquête exclusive sur la chaîne Canal. Les extensions capillaires (Mèches brésiliennes, indiennes, péruviennes…) se vendent à prix d’or.


Le numérique a une très forte influence sur le marché de la beauté et du bien – être, dans les prochaines années, cette industrie sera encore plus puissante, car aujourd’hui, le taux de pénétration d’Internet au Cameroun est seulement de 25 % et l’impact est déjà exceptionnel sur ce marché.  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FERMER
FERMER
%d blogueurs aiment cette page :