Publicités

Ernest Dikoum, l’homme à la tête dans le ciel

La compagnie aérienne camerounaise Camair-co est une entreprise publique détenue à 100 % par l’Etat du Cameroun. Depuis son lancement en 2011, l’entreprise est à son cinquième directeur général. Succédant à Jean Paul Nana Sandjo en 2016, Ernest Dikoum depuis 2 ans affiche des résultats forts appréciables. Le spécialiste de l’aviation semble avoir compris les maux qui ont failli conduire la compagnie aérienne porte-drapeau du Cameroun au dépôt du bilan.

Arrivée en 2016 comme un sapeur-pompier, Ernest Dikoum avait pour mission de faire redécoller la compagnie aérienne nationale en mettant en application les propositions de la firme américaine Boeing Consulting. Ernest Dikoum dans sa stratégie a développé avec succès les vols domestiques. Sa riche expérience sur le plan international lui a permis non seulement de redonner vie à Camair-co, mais surtout de repositionner la compagnie sur le chemin de la conquête par les belles progressions.

Né en 1967, Ernest Dikoum en 1992 sort diplômé de l’école de tourisme de Rabat au Maroc. En 1996, il se spécialise dans la gestion des bases de données. Il est également titulaire d’un Executive MBA dans les métiers du transport aérien obtenu en 2012 à l’Emirates Aviation Universty et d’un MBA en gestion logistique de l’université de Conventry. Ernest Dikoum a servi pendant plusieurs années pour l’islandais Icelandair avant de s’engager avec Emirates en 2004. Chez Emirates, le manager camerounais a occupé plusieurs fonctions parmi lesquelles celles de directeur Afrique de l’Ouest et celle de directeur régional pour le Zimbabwe.

Reconnu comme un travailleur acharné, les résultats d’Ernest Dikoum à la tête de la compagnie aérienne camerounaise en 2 ans sont flatteurs, mais il a encore fort à faire pour conduire la Camair-co sur la voie de l’excellence en Afrique.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Inline
Inline