Nos CEO

Léonie Kayo, au nom de l’amour pour l’événementiel et la culture


Il existe des familles à travers le monde où les mêmes passions se transmettent de génération en génération. Au Cameroun, également, cette réalité est observable dans plusieurs secteurs de la vie, l’entrepreneuriat en fait partie. Kayo Élie est un opérateur économique ayant marqué le Cameroun et principalement la ville de Douala donc un carrefour porte son nom. Grand entrepreneur et passionné de la culture, Kayo Élie a su transmettre ses gênes à sa progéniture. Léonie Kayo, fille de Kayo Élie est une dame qui a fait de l’entrepreneuriat culturel sa raison de vivre. Son parcours est à la fois séduisant et riche en enseignement.


Après son baccalauréat D au lycée Joss de Douala, Léonie Kayo met le Cap sur Johannesburg en Afrique du Sud pour les études de Chimie. À cette époque, le pays de Nelson Mandela est sous embargo et vit ses derniers moments d’apartheid. Fascinée par le leadership, Léonie Kayo entre en contact avec Winnie Mandela et en 1994 elle est reçue par Nelson Mandela. Léonie Kayo est passionnée par la culture et l’événementiel, les études en Chimie en réalité ce n’est pas son affaire. Elle quitte l’Afrique du Sud pour l’Allemagne. Là encore, alors qu’elle a qu’une envie se lancer dans l’événementiel, elle est poussée par sa maman à faire les études d’informatique. La passion et l’amour pour la culture réussiront néanmoins à dompter  le pas sur le reste.

Au début des années 2000, Léonie Kayo multiplie les expériences au sein des entreprises culturelles. Elle devient une figure importante dans la participation des films africains au festival de Cannes. Très proche de la feue maire de Douala 5e Madame Françoise Foning, Léonie Kayo apprend l’entrepreneuriat à la bonne école. À 25 ans, elle était déjà membre du Réseau Africain pour l’entrepreneuriat féminin (RESAF) une organisation créer par la feue maire.

Léonie Kayo est à la tête de deux entreprises, Kayo Évents et Kayo Prod. Elle travaille sans relâche pour le rayonnement de la culture camerounaise à l’international. Elle est la coproductrice de la série à succès d’Ebenezer Kepombia (Mitoumba ) La reine blanche. Elle a produit entre autres le  monument de la musique camerounaise Talla André Marie. Elle manage également la carrière d’Ebenezer Kepombia et de Jean De Dieu Tchegnebe (Man No Lap) deux grosses figures de la comédie camerounaise. Très introduite dans le monde de l’événementiel Africain en Europe, Léonie Kayo est une entrepreneuse ambitieuse et courageuse qui travaille dure pour rester au top.

Léonie Kayo fait partie de la diaspora camerounaise qui fait plaisir à regarder, mais aussi à écouter. Femme d’action, sa persévérance et sa détermination à réaliser son rêve sont des leçons pour les autres femmes, mais aussi pour la jeunesse qui a tendance à abandonner rapidement. Sur les traces de son père, Léonie Kayo est sur la bonne voie pour marquer à jamais de l’histoire la culture camerounaise.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s