ActualitéCEO LifestyleExpertise

Siliki F. Ngosso – Nsangue Akwa : la femme aux mille vies littéraires

La passion pour la littérature n’a pas d’âge. Siliki Nsangue Akwa l’illustre brillamment à travers son projet Bolanga, une série de capsules littéraires réalisées avec sa mère. Dans cette interview, elle nous parle de son amour des livres depuis l’enfance, de la création de ce concept original valorisant le patrimoine littéraire africain, ainsi que de la place qu’occupe la lecture dans sa vie professionnelle. Tour à tour lectrice insatiable, entrepreneuse culturelle et femme active, Siliki Nsangue Akwa montre comment concilier engagement pour la promotion des lettres et réussite d’une carrière, tout en transmettant avec passion cet héritage aux nouvelles générations.

Super promo

Pouvez-vous nous parler de votre amour pour la littérature et de quand cela a commencé ?

L’amour des livres et de la lecture m’a été transmis très tôt par mes parents. En effet, depuis mon plus jeune âge ( jusqu’à maintenant d’ailleurs 😊), ils ont pris l’habitude de m’offrir des livres à chaque occasion. Adolescente, ma mère qui était professeur de lettres, me demandait d’écrire dans un répertoire, les nouveaux mots appris dans les livres et leurs définitions. Je devais également résumer le livre par écrit.  

La lecture fait partie intégrante de ma vie. Elle a toute sa place dans mon organisation quotidienne ( à la pause déjeuner, en voiture, dans une salle d’attente et avant de m’endormir). Lire me permet de m’évader, de me cultiver et de faire des rencontres étranges ou formidables avec des personnages qui m’apprennent leur histoire et leur culture.  

Qu’est-ce qui vous plaît particulièrement dans la lecture et l’écriture ??

J’ai une passion pour les mots, les phrases joliment tournées, les beaux livres et l’univers des bibliothèques et des librairies. J’aime les parcourir à la recherche de pépites. J’ai également pris  très tôt l’habitude de prendre des notes et d’ inscrire mes pensées dans  mes multiples carnets ce qui a développé mon intérêt  pour l’écriture. J’ai d’ailleurs récemment créée une newsletter mensuelle dédiée aux jeunes communicants d’entreprise «  Com’entre nous » qui parait sur Linkedin.

Comment en êtes-vous venue à créer le projet Bolanga? Quels étaient vos objectifs ?

En réalité, Bolanga est une scène de vie de mon quotidien avec ma mère. Ce sont  des échanges à bâtons rompus que nous avons  sur des œuvres littéraires africaines. Cela nous emmène à porter des regards croisés sur un certain nombre de thématiques qui émaillent  la vie dans nos pays. Et parceque j’ai toujours eu à cœur de  promouvoir la culture africaine, j’ai décidé d’ « ouvrir » ces  discussions au  public dans le but susciter ou raviver le goût de la lecture, de promouvoir la littérature africaine et d’ encourager la transmission inter générationnelle qui est indéniablement source de  cohésion sociale.

Pouvez-vous nous décrire ce projet et nous expliquer en quoi il consiste ?

Bolanga est une série de capsules littéraires mensuelles créée en 2022, diffusée sur You Tube. Le principe est simple,  ma mère et moi choisissons tout d’abord, une œuvre écrite par un auteur africain. Après l’avoir lu, l’ouvrage fait l’objet d’une causerie à deux, effectuée devant les caméras. La vidéo est ensuite publiée sur You Tube et annoncée sur Facebook, Instagram et Linkedin. A ce jour, nous avons produit sept épisodes. Pour cette première saison et afin de susciter de l’intérêt pour ce programme, nous avons privilégié des « classiques » de la littérature africaine.  Nous avons ainsi emmené nos abonnés à découvrir le Congo Brazaville, le Sénégal en passant par le Cameroun et le Nigéria ; ceci à travers les récits rythmés de plusieurs auteurs à succès comme Chimamanda Ngozi Adichie, Sembène Ousmane, Aminata Sow Fall et Imbolo Mbue. Et toujours dans le but de valoriser notre savoir-faire, Bolanga se veut être une plateforme qui met parallèlement en avant  des œuvres d’art utilitaires et de belles tenues de créateurs africains que ma mère et moi arborons avec  beaucoup de fierté durant les capsules.      .

Capsule Bolanga

Comment faites-vous pour concilier votre carrière professionnelle et votre engagement pour la littérature ?

Comme toute femme, je sais gérer mille choses en même temps 😊 En réalité, tout est question d’organisation. Mon activité professionnelle est certes la priorité  actuellement mais je veille à ce que la lecture fasse toujours partie intégrante de ma routine quotidienne. J’ai d’ailleurs mis sur place un club de lecture au sein de mon équipe qui va être amplifié au sein de l’entreprise.

En ce qui concerne Bolanga plus précisément, je m’y consacre le week-end et un soir par semaine : choix des livres, réunions préparatoires du tournage, tournage et post production.

Quels sont vos auteurs ou livres préférés ? Pourquoi ?

  • Le monde s’effondre de Chinua Achebe – j’ai aimé l’engagement de l’auteur et la lucidité avec laquelle il décrit les conditions de vie précoloniale
  • Une si longue lettre de Mariama Bâ : j’ai lu et relu ce livre et j’ai à chaque fois été impressionnée par la description saisissante des conditions de vie des femmes dans un Sénégal traditionnel mais qui demeure, très étrangement,  très actuel.
  • Cheick Anta Diop pour ses œuvres historiques
  • Chimamanda Ngozi Adichie : je suis happée par les histoires de ses romans
  • Hemley Boum pour sa capacité à romancer les faits historiques dans un style très rythmé.

De votre expérience, quels sont les effets positifs de la lecture dans le rendement quotidien d’un professionnel ?

La lecture est un excellent outil de développement personnel et  professionnel. Elle peut nous inspirer, nous motiver et nous aider à développer de nouvelles compétences.

Il faut cependant :

  • Choisir des livres qui permettent d’atteindre ses objectifs professionnels.
  • Méditer sur les principes contenus dans ces livres et s’appliquer à les mettre en œuvre au travail.
  • Partager les connaissances acquises avec les autres. C’est dans cet esprit que j’ai créé un club de lecture au sein du département Marketing et Communication dont j’ai la charge chez TotalEnergies Marketing Cameroun.
  •  

Quels sont vos projets à venir pour continuer à promouvoir la littérature ?

– Développer le concept Bolanga et créer une communauté active de lecteurs, auteurs  voire maisons d’édition.

– Ouvrir une librairie et une bibliothèque spécialisées en  littérature africaine.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Verified by ExactMetrics