Quand le pagne redynamise l’entrepreneuriat féminin au Cameroun

Le tissu pagne est fortement ancré dans la culture africaine. À travers le continent, il est reconnu comme un élément essentiel dans le quotidien des populations. Depuis toujours, on retrouve les pagnes dans tous les événements, aussi bien des événements malheureux tout comme des réjouissances. Si pendant longtemps le pagne a été rattaché à tout ce qui est traditionnel, de plus en plus dans différents pays africains le pagne se transporte dans le quotidien de la nouvelle génération des Africains fiers de leurs identités qui veulent s’affirmer.


Avec le développement de la mode, les jeunes créateurs africains utilisent de plus en plus les pagnes dans leurs créations. Au Cameroun, pendant longtemps, au-delà des événements particuliers comme les funérailles, les mariages, les festivités divers, le pagne était porté par les hommes et les femmes d’une certaine maturité. Les jeunes étaient plus tournés vers la mode occidentale, c’est l’une des raisons du développement impressionnant du marché de la friperie au pays d’Imane Ayissi. Aujourd’hui, avec le développement des réseaux sociaux et la quête d’émancipation des jeunes africains, on assiste à la naissance d’une économie de la mode africaine basée sur l’exploitation des tissus pagnes par les créateurs et créatrices.


Les jeunes femmes camerounaises ont vu sur le tissu pagne une véritable opportunité de créer de la valeur ajoutée. Entre les ateliers de couture qui naissent chaque jour et les ateliers de customisation des objets en tissu pagne, le vent entrepreneurial qui anime les jeunes femmes camerounaises sur le marché du pagne ne passe pas inaperçu. Aujourd’hui être à la mode au Cameroun, c’est porter les vêtements et les accessoires afritudes. Cette nouvelle tendance au-delà de la création des richesses opère un changement positif au sein de la jeunesse camerounaise vis-à-vis de la culture et de son histoire.


À titre d’exemple, le Ndop, un tissu traditionnel provenant de la région de l’Ouest et du Nord – Ouest du pays est désormais très prisé par tous les camerounais et constitue une pièce maîtresse chez les jeunes femmes entrepreneures qui se lancent dans la customisation des objets ou la création des vêtements. Si le mouvement naissant autour de l’entrepreneuriat dans le pagne est encadré, il pourra avoir un impact important et positif dans le développement socio-économique des femmes camerounaises.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FERMER
FERMER
%d blogueurs aiment cette page :