Vera SONGWE, quand l’excellence colle à la peau

À l’heure où la question du développement de l’Afrique brûle sur toutes les lèvres, faire une analyse des forces et des faiblesses du continent est une nécessité. Si au niveau des faiblesses, on peut évoquer les domaines sensibles comme la santé, l’accès à l’eau potable, à l’électricité ou encore à l’éducation de qualité, force est également de constater qu’aujourd’hui l’Afrique regorge les ressources nécessaires pour impulser une réelle dynamique de développement du continent. Au-delà des ressources naturelles, les ressources humaines éparpillées à travers le monde peuvent jouer un rôle décisif pour l’avenir du continent. La Camerounaise Vera Songwe fait partie de cette ressource humaine africaine de qualité qui brille à travers le monde.


C’est dans une école confessionnelle Our Ladies of Lourdes College à Bamenda dans la région du Nord-ouest Cameroun que Vera Songwe effectue ses études secondaires. Elle poursuivra ensuite ses études supérieures dans un premier temps en Europe à l’Université Catholique de Louvain-la-Neuve où elle obtient un doctorat en économie mathématique et ensuite elle se rend aux Etats – Unis où elle passe 3 ans à l’université de Michigan.


Vera Songwe est recrutée par la Banque de réserve fédérale de Minneapolis et en même temps elle obtient un poste de professeur invité à l’université de Californie du Sud. En 1998, à 30 ans, elle est recrutée à la Banque Mondiale. Son assiduité et son professionnalisme l’amènent à progresser rapidement. En 2007, elle est nommée conseillère de la nouvelle directrice de la banque Ngozi Okonjo-Iweala. En 2011, elle prend la direction des opérations de la Banque Mondiale pour 5 pays africains à savoir la Gambie, la Mauritanie, le Cap – Vert, le Sénégal et la Guinée – Bissau. 5 ans plus tard, Vera Songwe se voit confier la direction Afrique de l’Ouest et Centrale de la Société financière Internationale.


À 51 ans, Vera Songwe est une femme qui, à travers sa trajectoire inspire. Son engagement, et son goût pour le travail bien fait est la preuve que les femmes africaines sont capables des performances remarquables au plus haut niveau.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FERMER
FERMER
%d blogueurs aiment cette page :