Publicités

Pourquoi IDA est une avancée extraordinaire dans le monde des assurances au Cameroun ?


Vous avez une urgence, vous prenez votre véhicule et à peine vous êtes sur la voie publique vous vous faites percuter par un autre véhicule. Votre urgence prend un sérieux coup, vous ne savez pas à quelle heure viendra la police pour faire le constat, l’angoisse vous envahit, décidément vous vous dites que c’est n’est pas votre jour de chance. Nombreux sont les automobilistes camerounais ayant vécu cette situation par le passé, mais, aujourd’hui la donne change avec le système IDA.


L’Association des Sociétés d’Assurances du Cameroun (ASAC) a longuement mûrit une solution adaptée aux différents problèmes auxquels font face les automobilistes assurés au Cameroun. Le système d’indemnisation directe des assurés (IDA) mis en place par ASAC est un ensemble de solutions qui vient redonner une nouvelle expérience de l’assurance automobile au Cameroun. La première remarque perceptible du système IDA, c’est sa simplicité, mais aussi sa flexibilité. Parmi les avancées qu’apporte IDA, on observe une réelle révolution au niveau du constat après l’accident. 


Avant, après un accident, il fallait attendre des heures pour que les forces de maintien de l’ordre viennent faire le constat, ce qui était préjudiciable pour les accidentés qui devaient après avoir subis le traumatisme de l’accident devaient aussi subir parfois celle d’une longue attente. Avec IDA, désormais, les assurés peuvent faire eux – même le constat à l’amiable et dresser par la suite un procès-verbal totalement valable devant l’assureur. Les seules conditions pour faire soi-même le constat est de posséder son attestation d’assurance et son permis de conduire. En mettant l’assuré au cœur des attentions, ASAC a fait un grand pas vers la conquête d’un marché d’assurance avec un potentiel exceptionnel.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Inline
Inline