Françoise Puene PDG de l’hôtel Franco : l’extraordinaire parcours d’une bayam-sellam devenue puissante femme d’affaires

Derrière une grande réussite se trouve une histoire particulière. Françoise Puene aujourd’hui PDG du groupe Franco qui comprend l’hôtel Franco classé quatre étoiles dans la capitale politique du Cameroun est une femme qui a fait du chemin pour arriver au sommet. Son histoire n’est pas singulière mais elle est puissante en matière de leçon et d’apprentissage. Celle qu’on surnomme « Mamy Nyanga » assume son passé et son parcours de bayam-sellam et aujourd’hui s’est engagé à partager l’expérience et le secret de son ascension avec d’autres femmes du milieu.

Françoise Puene commence sa carrière comme infirmière à l’hôpital de la mission Catholique de Banka dans le département du Haut-Nkam dans la région de l’Ouest. Comme toute personne ambitieuse, elle va se lancer en parallèle dans la vente des beignets haricots. Ensuite elle diversifie ses activités en se lançant dans le bayam-sellam ( achats des pagnes au Benin et revente au Cameroun). Petit à petit et au fil des années, elle va devenir une femme d’affaires de poids. Aujourd’hui elle est à la tête d’un groupe qui excelle, le groupe Franco. Mamy Nyanga est reconnue comme une femme de poigne, son charisme et sa rigueur sont des éléments qui ont contribué à son succès.

hotel

Hôtel Franco de Yaoundé

Françoise Puene est une grande militante de la cause féminine, elle rêve de voir les femmes occuper un peu plus les postes de responsabilité dans le gouvernement Camerounais. En cette année 2017, elle a décidé de partager le secret de sa réussite avec les femmes bayam-sellam à travers le concept « Mamy Nyanga Tour ». Le but du concept est de former les femmes à la gestion plus efficace de leurs avoirs et à la diversification de leurs activités. La première édition a eu lieu le 03 mars 2017 à Yaoundé et elle entend partager l’expérience avec d’autres femmes du pays.

Françoise Puene alias Many Nyanga est la preuve qu’avec beaucoup d’envie, d’ambition, la force du travail et une bonne gestion on peut arriver à bâtir des choses extraordinaires. Une leçon importante dans la success story de cette brave dame, ce qui importe c’est pas là où on commence mais c’est où on termine.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s