Interview

INTERVIEW PATRICIA MONTHE, Founder & CEO MEDx eHealthCenter

Vous êtes une professionnelle aguerrie et pendant plusieurs années vous avez servi au sein des grands groupes, pourquoi avoir choisi de tout arrêter pour vous lancer dans l’entrepreneuriat et pourquoi dans le domaine de la santé ?

Super promo



L’idée de servir des personnes en santé est venue d’une combinaison d’événements dans ma vie entre 10 et 30 ans. 

1. Ma sœur qui était très malade dans son enfance

2. Un ex-petit ami n’a pas pu voyager avec moi sur le continent en raison de risques pour sa santé

3. J’ai la chance d’avoir une assurance-maladie de qualité tout cela me donne la flamme de faire partie du grand défi d’améliorer la santé du monde. Les données sont le nouveau pétrole, et je viens de rentrer de Genève en tant que représentante du secteur privé pour la collaboration en matière de données de santé. Une initiative de l’OMS qui vise à réunir toutes les parties prenantes pour discuter de tout ce qui concerne les données et la santé.


En tant que fondatrice, je suis passionnée par la transformation de notre société à travers la santé, le Big Data et l’IA. Deux technologies émergentes qui auront un impact significatif sur la santé mondiale.
Nous servons nos clients sur une base individuelle, avec une intimité dédiée entre notre entreprise et les gouvernements qui ont besoin d’aide pour la couverture universelle de la santé, ainsi que les organisations médicales telles que les hôpitaux, les laboratoires et les pharmacies.

Vous êtes la fondatrice de MEDx eHealthCenter, pourquoi l’innovation dans la santé ? Comment ça fonctionne et quelles sont les missions de votre entreprise ?



La santé personnalisée est de plus en plus populaire. En raison de notre présence mondiale et de notre mission, nous sommes l’une des rares jeunes entreprises opérant dans le domaine de la GOVTECH (Technologie pour gouvernement et institutions internationales) dans les pays émergents. Par rapport à plusieurs jeunes boites dans le monde, la technologie qui recherche le Produit adapté au marché ; dès le départ, mon gros plan était non pas de trouver le Produit de MEDx adapté au marché, mais plutôt l’organisation MEDx adaptée au marché. Après plusieurs années à chercher cette combinaison organisation-marché, nous tournons autour des propositions de projets allant à une valeur de 4,5 millions d’euros à ce jour.


Pour servir efficacement les GOUVERNEMENTS, nous avons développé et continuons à travers notre R&D de développer en interne un certain nombre d’outils qui peuvent être présentés aux différents gouvernements et institutions désireux d’innover. Nous leur faisons alors gagner un temps considérable et réduisons leur temps de R&D. Nous sommes une compagnie qui a développé des innovations pour améliorer la gestion des établissements hospitaliers. Mais nous faisons aussi des solutions spéciales pour ces établissements s’il y a besoin. 

 
Une liste de certains de nos travaux :


1. Nous avons pensé à une carte pour stocker tous vos dossiers médicaux.
2. Nous avons pensé à une IA pour attribuer un codage médical dans les dossiers médicaux, permettant une reconnaissance globale du traitement que vous avez reçu où que vous soyez dans le monde, ainsi que le lancement facile du processus de remboursement par les assureurs.
3. Nous avons pensé à une solution de réalité augmentée pour faciliter l’entretien des équipements médicaux.
4. Nous avons pensé à l’impression 3D des ports spatiaux des équipements médicaux en cas de défaut d’une pièce.


Vous vous intéressez particulièrement aux pays du tiers-monde, comment vous pouvez aider ses pays qui rencontrent d’énormes difficultés à accéder à des meilleures offres sanitaires ?

Des millions de mains et de cerveaux sont nécessaires pour les soins de santé dans le monde entier. Devinez comment nous allons combler ces lacunes : TECHNOLOGIE et INNOVATION. Nous travaillons avec tous les pays et tous les systèmes de santé qui ont des ressources limitées et doivent être optimisées pour fournir des soins à un plus grand nombre d’individus et familles. En Afrique, nous avons maintenant notre hôpital numérique, qui permettra à la diaspora de payer les factures médicales de ses proches dans le pays, tandis que l’hôpital responsable de la prise en charge du patient aura une image complète de l’état du patient. Nous avons également un produit qui permet aux patients d’emporter avec eux leur dossier médical. Et tout cela est disponible en une clique pour les hôpitaux qui peuvent le fournir à tous leurs patients avec notre accompagnement 24/7.


8 ans après le lancement de MEDx eHealthCenter, quelle est votre plus grande satisfaction ? Comment entrevoyez-vous l’avenir ?


Nous avons pu établir une marque forte dans le domaine de la santé connectée.  La couverture universelle de la santé est l’une de ma plus grande satisfaction et maintenant, on passe à l’étape de digitalisation en un clique de tous les établissements médicaux avec notre technologie à de moindres coûts. Nous passons à l’exécution d’un projet avec le gouvernement du Ghana pour  la digitalisation du processus d’éducation de 110 000 infirmières et sages-femmes au Ghana (Le lien vers l’annonce de la signature de contrat https://www.linkedin.com/feed/update/urn:li:activity:6901876913992732672. L’objectif ultime est de disposer d’une gamme de produits et de services dès qu’un hôpital, un laboratoire ou un gouvernement nous contacte au sujet de l’analyse prédictive, de l’IoT, des soins personnalisés et des robots. Ils pourront être efficaces et effectifs dans leurs opérations en moins de 6 mois. Avec une ambition globale de permettre à  ce que500 Millions de personnes dans le monde puissent accéder aux soins de qualité et de manière abordable. Nous offrons aussi à plusieurs gouvernements la possibilité de collecter des données plus détaillées des activités sanitaires sur le terrain à travers notre hôpital numérique. Notre hôpital a la possibilité de communiquer avec le DHIS2 qui est Le plus large système de gestion d’informations sanitaire au monde, fruit de la collaboration entre Oslo et les pays du Sud. MEDx étant un hôpital numérique à l’échelle mondiale, DHIS2 est utile dans l’analyse des données de patients agrégés à différents niveaux de responsabilité d’une entité (région, pays, organisation, etc.). Aussi, DHIS2 permet de saisir et d’analyser des métadonnées, différents des données patientes, permettant d’avoir plus d’informations sur une situation sanitaire précise (épidémie, enquête, pandémie, etc.). Nous sommes par conséquent une source viable d’information en temps réel pour le DHIS2 dans les différents pays.

Que pensez-vous de la place de l’innovation dans la santé dans les pays du sud comme le Cameroun ?


Je suis optimiste, la santé est un secteur très conservatif, élitiste, car nous avons affaire à un environnement qui a une obligation dans ses activités qui peuvent conduire à la mort des individus (Patients, familles, etc.) impliqués. Donc, on y va tout doux en général, mais nous sommes convaincus que les lignes bougeront dans les 3 prochaines années et nous sommes sur l’arène pour apporter les meilleurs à l’industrie. N’hésitez pas de me contacter pour échanger et en savoir plus sur l’innovation et l’industrie sanitaire.


En collaboration avec Virtual Internship et The African Leadership University, des jeunes du monde entier ont l’occasion de découvrir notre entreprise et notre culture tout en acquérant une expérience pratique des nouvelles initiatives axées sur les soins personnalisés.
Nous sommes reconnaissants que notre siège soit situé dans l’une des villes les plus innovantes du monde, mais nous assurons toujours une présence locale partout où nous recevons et avons des missions.

Greenbox Cameroon CEO

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

You cannot copy content of this page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité