Emmanuel Assom Neyeng édifie sur la start – up de e-Santé OuiCare

Alors que le COVID-19 sévit dans le monde entier, les startups s’organisent pour contribuer à la lutte. OuiCare, fondée par Emmanuel Assom Neyeng, déploie son énergie en misant sur l’innovation. RC

Cameroon Ceo : Comment la start-up opère-t-elle en ces temps de Covid-19 ?


Emmanuel Assom Neyeng : Pour limiter les risques pour notre équipe, toutes les dispositions ont été prises pour permettre à chaque membre de cette équipe de travailler à domicile (ou du moins à ne se déplacer uniquement que pour les cas de force majeure) à l’exception des médecins de notre équipe qui se sont donné le devoir d’aider les autres en apportant leurs compétences sur le terrain et nous les encourageons fortement car la lutte contre le COVID-19 est une affaire de tous et de chacun mais nous les préconisons la prudence et les respect des règles et consignes des institutions nationales et internationales.


Comment est structurée l’activité ?


La plate-forme sert d’intermédiaire entre les professionnels de la santé et le grand public en l’occurrence les patients. Ainsi depuis la plate-forme l’utilisateur peut directement prendre des rendez-vous médicaux avec des médecins, lui poser des questions et suivre l’actualité de la santé. Aussi l’autre pan de OuiCare est de fournir des données anonymisés aux instituions en charge de la santé grâce aux tableaux de bord.


Quelles sont les évolutions constatées sur la plateforme en termes de trafic depuis la pandémie ?


Depuis l’annonce du 56e cas au Cameroun, le trafic sur la plate-forme à doublé et sur notre page l’évolution est exponentiel. On reçoit beaucoup de questions des personnes qui veulent savoir ce qu’est le COVID-19, comment ça se propage, avec quoi ont été soigné les deux cas déclaré guéris etc… mais aussi des personnes qui nous lancent la pierre en disant que les
chiffres ne sont pas vrai malgré le fait que se soient des chiffres officiels car selon ces personnes, le gouvernement ne dit pas la vérité. Face à toutes ces personnes inquiètent qui viennent vers nous pour avoir des informations, on comprend qu’il est de notre devoir d’aider le gouvernement en relayant les bonnes informations vers les populations que leur campagne ne peut ou n’a pas encore atteint


Qu’apporte OuiCare durant cette période de pandémie ?


Durant cette période de pandémie, nous avons adapté notre plate-forme. Elle permet aux utilisateurs en plus de ses modules précédent d’avoir en temps réel des informations fiables et officiel sur l’évolution de la maladies au Cameroun et dans le monde, de connaître les consignes et les décisions prise par le gouvernement pour se protéger et freiner l’évolution de
la maladie, des articles sont constamment publier pour informé la population, forum est ouvert dans la plate-forme pour poser des question sur le COVID-19 et recevoir les réponses des professionnels de la santé.
Nous sommes entrain de développer un module de téléconsultation pour permettre à la population rester à la maison de se faire consulter pour d’autres maladies (car c’est pas parce que le COVID-19 est au centre de l’attention qu’on n’aura plus de céphalée ou de maux de ventre etc…), d’exposer leurs symptômes et ainsi permettre au médecins de déterminer si la personne à besoin de se rentre à l’hôpital se qui permettra de désengorger les hôpitaux qui pourront ainsi mieux se concentrer sur les cas de COVID-19 détecter. Nous allons aussi développer le module pharmacie pour permettre à la population confiné de commander son médicament et de ce faire livrer à domicile (nous entrerons en contact le moment venu avec la StartUp Bee qui a un service de livraison à domicile). Si le gouvernement nous donne l’autorisation, nous aimerions déployer notre solution d’interconnexion des hôpitaux et des médecins pour l’échange des informations avec un data center gouvernemental pour la coordination.


Quelles sont les opérations qui ont été spécialement mises en place ? Comment cela fonctionne et pourquoi ?


Nous menons de façon active une campagne sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram) grâce au sponsoring des publications invitant les abonnés et autres à suivre les consignes de protection et davantage sur le COVID 19 grâce aux articles publiés sur
notre plate-forme. A cet effet nous avons pu toucher plus 50 000 (cinquante mille personnes) en moins de quatre jours. Grâce au forum et notre page Facebook des médecins de l’équipe peuvent directement répondre aux préoccupations des utilisateurs.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FERMER
FERMER
%d blogueurs aiment cette page :