Publicités

El Hadj Abdoulaye Fadil Hassoumi, le parcours inédit du petit orphelin de Rabinga…

Le Cameroun à l’instar des autres nations africaines, est un jeune Etat indépendant seulement depuis 1960. Dans un contexte de colonisation, certains vaillants Camerounais se sont levés pour se battre pour leur pays, pendant que d’autres choisissaient le combat politique, d’autres se sont tournés vers l’économie. Abdoulaye Fadil Hassoumi fait partie de ceux qui ont choisi la voie de la création de la richesse pour exprimer leur amour et leur attachement à la patrie.

Abdoulaye Fadil Hassoumi est un monument au destin fabuleux. Né en 1924 à Rabinga un petit village dans le nord Cameroun de l’ethnie peul, dans son enfance, personne n’aurait misé un seul copet sur sa flamboyante destinée. En effet, le jeune Abdoulaye perd son père à l’âge de 3 ans. Dans une société fortement patriarcale, un tel évènement est signe de perdition pour la progéniture. Mais Abdoulaye Fadil Hassoumi n’était pas un enfant comme les autres, il était une étoile condamnée à briller.

Abdoulaye Fadil Hassoumi grandira en pratiquant le culte de l’effort. De Rabinga, il migre pour Garoua chez le lamido Hayatou. Dans la capitale de la région du nord, Abdoulaye Fadil sait que la voie du succès est possible. Il se lance dans les activités commerciales et l’élevage. Il quitte le nord Cameroun pour parcourir le Nigeria afin de vendre de la Kola. Le succès est au rendez  vous et El Hadj Abdoulaye multiplie les activités tout en développant son réseau. Dans les années 70, celui qui jadis était promis à une vie de subalterne fait partie de l’élite économique du Cameroun.

Il achète les actions en 1978 du Complexe Chimique Camerounais et prend le total contrôle en 1979 à un autre dinosaure de l’époque nommé Paul Soppo Priso. Il étend son empire dans plusieurs domaines, l’industrie, l’immobilier, l’élevage…, le brillant entrepreneur semble inarrêtable. Il est rappelé à Dieu en 1993 après avoir contribué de façon exceptionnelle au développement de son pays. Son histoire et son parcours sont une véritable leçon de vie pour les générations présentes et à venir. Une rue dans la ville de Douala depuis 2011 porte son nom. Abdoulaye Fadil Hassoumi, véritable légende de l’entrepreneuriat camerounais.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Inline
Inline