COVOITURAGE AU CAMEROUN/ Une nouvelle ère s’annonce avec Heylo

<voyager en personnel>,  <racolage>, <Auto-stop> sont des expressions du jargon camerounais qui réfèrent à cette pratique qu’est le covoiturage. 

Selon L’encyclopédie Wikipédia, le covoiturage est l’utilisation conjointe et organisée d’une voiture automobile par un conducteur non-professionnel et un ou plusieurs tiers dans le but d’effectuer un trajet commun.

Le développement numérique a donné lieu à la digitalisation de cette pratique la rendant ainsi plus sécuritaire, plus pratique et plus accessible. Pas surprenant que sous d’autres cieux où le covoiturage est de plus en plus encouragé, vous ne verrez plus des gens en bordure de route essayant de stopper des voitures; de la réservation au paiement, tout se passe sur des applications Web et mobile.

Chez nous pourtant, les gens courent encore après les véhicules personnels[1]  avec tous les risques que cela comporte. Faites un tour au rond point à Douala ou en Mvan à Yaoundé et vous comprendrez de quoi nous parlons.

Ce constat nous a conduit à une enquête afin de comprendre pourquoi au Cameroun ce secteur n’a pas suivi la vague de digitalisation. Le résultat est surprenant: les camerounais semblent avoir dit NON!

En effet, nos investigations font états de ce que plusieurs start-ups, WAIT-MOI, TWIISCAR et CLICK&GO, ont tenté de moderniser ce secteur et le légitimer mais ont échoué. Nous avons essayé d’entrer en contact avec les promoteurs afin d’en savoir plus sur les raisons de cet échec, mais n’avons eu aucun retour. Seule exception Heylo[2] , nouveau venu dans cet univers, qui ne semble pas avoir été découragé par l’échec[3]  des autres.

Heylo aurait elle trouvée la bonne formule?

A Heylo, nous avons en face une équipe de jeunes motivés qui pense avoir mis le doigt sur ce qui n’a pas marché auparavant. Ils sont un peu avare de commentaires quant à leur stratégie et les particularités de leur plateforme qu’ils voudraient laisser découvrir au fur et à mesure. ils semblent néanmoins avoir fait une bonne lecture du marché et des défis auxquels ils feront face.

Pour citer un de leur responsable «il n’y a pas de solution miracle, le besoin est là, il est palpable. Nous avons écouté longuement les camerounais, nous les avons compris, nous savons ce qu’ils attendent et nous l’avons préparé pour eux. » Et l’autre de renchérir « Nous avons le socle sur lequel, avec la communauté tout entière, nous bâtirons une puissante plateforme de covoiturage évoluée et tailler à la mesure de nos besoins».

A les entendre, on serait tenté de dire que le pari est gagné, mais pas si vite car, jusqu’à preuve du contraire c’est le terrain qui commande et pour reprendre les paroles d’une chanson populaire par ici «vous avez fait quoi les gens ont vu…?» Bref on jugera le maçon au pied du mur.

La plateforme Heylo est déjà ouverte pour les inscriptions. Le lancement de leurs activités est prévu pour le 1er Novembre 2019. Va-t-elle réussir à renverser la tendance et moderniser enfin  l’autostop au Cameroun? C’est affaire à suivre.


Pour en savoir plus sur Heylo:
www.heylo.cm
Facebook.com/heylo.cm
Tel/ WhatsApp: 654 20 00 00

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FERMER
FERMER
%d blogueurs aiment cette page :