Alain Monkam, un profil dessiné par la performance et l’ambition

Dans le pays de l’oncle Sam, il n’y a pas que les Arts Martiaux Mixtes et Francis Ngannou qui rappellent au monde entier que le Cameroun est une terre de talents. Dans l’univers des affaires aussi, les enfants du terroir se distinguent par leur dévouement, leur patience et la qualité de leur travail. C’est le cas d’Alain Monkam. Le goût du challenge a toujours eu pour lui, des notes sucrées. À moins de 40 ans, l’ancien élève du lycée bilingue de Yaoundé est déjà considéré par le gotha américain des affaires, comme un homme de confiance. Avec plus de 10 ans d’expérience en investissement, ce jeune manager fait partie des brillants exemples de gestionnaires de patrimoine et de professionnels fiduciaires qui s’engagent à atteindre les objectifs de rendements les plus élevés au travail et dans leurs collectivités. Une performance qui lui a déjà valu des reconnaissances à l’échelle nationale. Il était l’an dernier, récipiendaire du premier prix offert par la prestigieuse American Bankers Association, récompensant les 40 professionnels de moins de 40 ans en gestion de Patrimoine. Passionné du cyclisme et du Basket-Ball, le Co-gérant du portefeuille d’investissement d’Arvest Bank et gérant de portefeuilles de titres à revenu fixe individuels et institutionnels, est en train de vivre à fond, son rêve américain. 

S’il est une denrée qui ne sera jamais rare au pays des lions indomptables, c’est bien la ressource humaine. Que ce soit en Europe, en Amérique, en Asie ou en Océanie, on trouvera toujours des camerounais brillants qui rehaussent l’image du pays. Parmi la jeune génération, Alain Monkam en est l’un des plus illustres. Discret et travailleur, cet excellent gestionnaire de portefeuille a été biberonné à l’économie et aux marchés financiers par son père, Joseph Monkam, 30 Ans de carrière à la BEAC.

Il fait l’essentiel de ses études au Cameroun avant de se rendre aux Etats-Unis en 2004, après l’obtention de sa Maitrise en Banque et Finances. Installé dans l’Etat d’Arkansas, il y poursuit les études à la Henderson State University, puis à l’Université de l’Arkansas à Little Rock.

Après un passage chez Dogtown Capital où il est chargé de faire des recherches sur les actions et les titres à revenu fixe, il est recruté en qualité de Senior Analyst par la société privée d’investissement  et de développement immobilier, Westrock Capital Partners.

2014 sonne son départ de WestRock Capital et marque son arrivée chez Bear State Bank en qualité de Gestionnaire de Portefeuille d’investissement. Un choix que le jeune manager explique par son envie de donner une autre dynamique à sa vie professionnelle. Un poste qui lui ouvre les portes d’un nouvel horizon. Il est en effet chargé d’effectuer des analyses de fusion et d’acquisition, de modélisation financière et d’exécution pour une banque communautaire à croissance rapide, cotée en bourse.

En 2016, il devient titulaire d’une charte CFA (Chartered Financial Analyst, le label international pour les métiers de la finance). Un tournant pour sa jeune carrière. Les défis se succèdent et les victoires s’enchainent. Depuis le mois de Septembre 2020, Celui qui est  bénévole auprès de la Junior Achievement est le Président du Conseil d’administration de la CFA Society.

Un point de plus glané au prix de nombreux efforts. C’est d’ailleurs à ce poste qu’il sera mis sous les feux de projecteurs et récompenser pour son engagement, sa persévérance et son travail. Après avoir été nommé parmi les 40 personnes de moins de 40 ans en gestion de patrimoine par l’American Bankers Association, il est également devenu un leader émergent de l’Etat d’Arkansas. À ce titre, il vient d’être nommé par le groupe Arkansas Business, membre du club des 40 professionnels de moins de 40 ans ayant un impact sur leurs entreprises, leurs organisations et leurs communautés.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FERMER
FERMER
You cannot copy content of this page
%d blogueurs aiment cette page :