Jeune TalentNos CEO

Vanessa Kame-Domguia, une jeune entrepreneure qui fait la différence

En Afrique, l’entrepreneuriat féminin représente un véritable défi à relever, car il favorise la croissance économique et l’équilibre au sein de la société. Historiquement entrepreneures dans l’âme,les femmes africaines ne cessent de comprendre au fil du temps l’importance et l’impact de leurs actions sur le développement de leur communauté. À ce titre, l’on note la présence sans cesse croissante de plusieurs jeunes femmes dans le circuit des affaires, c’est le cas au Cameroun. Elles constituent la new generation et ont à cœur de contribuer grandement à l’essor du pays. Parmi elles, se classe Vanessa Kame-Domguia, Directrice Générale de The Network RP. Jeune entrepreneure déterminée, elle a choisi de faire des Relations Publiques, une valeur incontournable dans la stratégie de communication et de marketing des entreprises au Cameroun. Son sens de la créativité et son dynamisme font d’elle l’une des jeunes leaders féminins sur lesquels on peut valablement compter.

Devenir entrepreneur demande que l’on ait une personnalité forte afin de pouvoir faire face aux différentes difficultés que l’on sera amené à rencontrer. Et là, on retrouve bien l’essence même de la femme africaine. Elle a toujours été associée à l’image de l’espoir, du courage et de la battante. Des caractères qui correspondent grandement à ceux de cette jeune wonder woman qu’est Vanessa Kame-Domguia. Ses casquettes d’épouse et de mère ne lui empêchent guère d’assurer valablement ses activités professionnelles. Gérer sa cellule familiale et son entreprise avec efficacité proviennent d’une minutieuse organisation dont on peut lui reconnaître au regard de ses actions et de son parcours.

Téléchargez votre Magazine


Les compétences et les connaissances dont plusieurs managers et professionnels lui reconnaissent aujourd’hui, elle les a acquises au cours de brillantes études, mais bien plus, d’un parcours professionnel parsemé de plusieurs rencontres qui ont su constituer son carnet d’adresses. Titulaire d’un Bachelor en communication obtenue à la prestigieuse European Communication School de Paris, elle débute sa carrière professionnelle comme stagiaire en relations publiques au sein de Christopher Foltz Collaborative LC3, une entreprise basée à Chicago (Etats-Unis) qui définit, crée et construit des modèles d’impact social durables pour les marques et les entreprises. À la suite de quatre mois de stage, elle va être en charge (à temps partiel), de la communication interne de l’entreprise française Phone Régis.

Durant dix mois, elle aura pour principale responsabilité, la formation des hôtesses, l’accueil et la mise à jour des procédures des différents sites. Par la suite, elle va revenir au Cameroun, sa terre natale, pour occuper les fonctions de Business Developer and Public Relations Manager au sein de l’agence conseil spécialisée en Communication, Marketing Digital et Storytelling, Accent Com. Pendant plus de deux ans, elle va entre autres, permettre le repositionnement stratégique du magazine « Pause Café » au Cameroun et optimiser son développement, mettre en place une stratégie commerciale et manager l’équipe de commerciaux et accompagner le lancement du « Pause Café Mwana Mboka » (Congo) dans les tribunes présidentielles lors de la fête nationale Congolaise le 15 août 2016.

Une riche expérience qui lui a ainsi ouvert la porte vers la création de son entreprise en juin 2019. En plus de deux ans d’activité, elle a collaboré jusqu’ici avec plusieurs entreprises parmi lesquelles la Maison Ruinart (la plus ancienne Maison de champagne). En octobre 2019, quatre mois seulement après la création de son agence, elle s’est vue confier l’organisation du Ruinart Festiv’art. Premier festival d’arts plastiques organisé au Cameroun, cet évènement a permis aux Camerounais de démystifier l’art africain, se rapprocher des artistes et surtout avoir une meilleure accessibilité à l’art. Aux vues, de tout cela, on pourrait donc dire sans se tromper que la jeune dirigeante fait partie de cette jeunesse pour qui l’entrepreneuriat est un socle sur lequel le développement du Cameroun devrait reposer.

Christian OTSONG


.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
You cannot copy content of this page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité