Nos CEO

Charlotte Binya, une championne de l’agroalimentaire en devenir

Il y’a moins de 5 ans, elle posait les galettes sur la tête pour aller les vendre au marché mais aujourd’hui, elle est la promotrice d’une entreprise qui emploie plus d’une dizaine de personnes. Charlotte Binya a toujours voulu se battre pour tordre le cou à la pauvreté qui tenait sa famille en respect. Cette jeune entrepreneure de 26 ans, curieuse et animée d’une redoutable ambition est ingénieur en transformation et contrôle qualité des produits halieutiques.  Sa maturité et son enthousiasme de femme d’affaires et de formatrice en productions des produits alimentaires étonnent mais séduisent. Grâce aux différents prix remportés dans divers concours, elle s’est lancée dans la conquête de ses rêves. Avec son entreprise Country Foods, elle produit des saucissons de poisson, 100% bio. Son inoxydable optimisme l’a aidé à relativiser les aléas d’un passé rugueux. Elle s’attache actuellement, à mobiliser ses compétences pour créer de la richesse et impacter sa communauté.

Téléchargez votre Magazine

Le Cameroun est le troisième pays en Afrique à compter le plus grand nombre de femmes cheffes d’entreprises. Sur les 200.000 entreprises déclarées sur le territoire national, plus de 8000 sont dirigées par des femmes. Un chiffre qui progresse au quotidien et qui témoigne de l’insatiable volonté des femmes à s’imposer et à participer au développement du pays, comme le fait actuellement la jeune agro-entrepreneure Charlotte Binya.

C’est en 2017 que l’ancienne étudiante des de l’Institut des Sciences Halieutiques de l’Université de Douala, antenne de Yabassi a frôlé la pelouse entrepreneuriale avec son label Country Foods, présent dans les domaines de la charcuterie et la confiture. Dynamique et Motivée, celle qui a toujours rêvé de voir ses produits dans tous les rayons de supermarché au Cameroun et en Afrique Centrale a fait de la production et de la commercialisation du saucisson de poisson, son cœur de compétences.

Issue d’une famille pauvre, charlotte sait qu’elle n’a pas le droit de baisser la garde. C’est la raison pour laquelle, elle dit avoir la rage d’insérer le saucisson de poisson (riche en apports nutritifs) dans les habitudes alimentaires. Si elle parle de bousculer les codes, c’est parce que jusqu’ici, le marché local de consommation de saucisson est encore dominé par les versions poulets, porcs et bœufs. Christiane se distingue aussi par sa disponibilité et son humilité. Elle organise régulièrement des formations en ligne ou en présentiel pour transmettre son savoir-faire.

Celle qui s’est révélée au grand public en 2019 en devenant lauréate du prix de la meilleure jeune entrepreneure qui transforme nos produits locaux lors du salon de l’initiative femme et qui a également reçu le prix spécial de l’innovation à la foire des PME tenue dans la ville de Douala souhaite à présent, créer une unité de production dans le Grand-Nord du pays  et implanter une de ses unités au Gabon. Une entrepreneure prometteuse, à suivre de très près dans les prochaines années.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
You cannot copy content of this page