You cannot copy content of this page

L’expérience IDA rassure…

Le système d’indemnisation directe des assurées (IDA) lancé par ASAC depuis quelques mois continue son déploiement dans sa phase expérimentale. Le moins, qu’on puisse dire est que les assurés accueillent très bien IDA qui apporte une réelle révolution au niveau procédural après l’accident.


L’assurance automobile est la mère des assurances et elle est obligatoire au Cameroun. Le principe IDA est clair, pour que le mécanisme s’enclenche, l’accident doit impliquer deux véhicules assurés. Maintenant plusieurs personnes pourraient se poser la question de savoir ce qui se passe dans le cas où l’accident implique un véhicule assuré et un autre non assuré. Dans ce cas, le propriétaire du véhicule non assuré doit non seulement payer tous les dommages, mais doit également répondre devant le pénal, car l’absence de l’assurance automobile peut conduire à la prison.


Il y va de l’intérêt de tous les usagers de souscrire à une assurance automobile qui est obligatoire, car, en cas d’accident soit la sérénité règne pour l’assuré ou alors le KO pour le non assuré. IDA confère désormais aux assurés des larges pouvoirs et l’image ci-dessous décrit son fonctionnement après un accident.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Inline
Inline