Josiane TCHOUNGUI, directrice générale Orabank Benin: la performeuse

Depuis septembre 2018, Josiane TCHOUNGUI est à la tête d’Orabank pour le Bénin. Un poste prestigieux pour une femme de valeur qui n’a jamais cessé de montrer sa détermination dans la conquête de l’excellence. Dans une société africaine où les femmes ne sont pas toujours reconnues pour leurs potentiels, Josiane TCHOUNGUI sait s’imposer et séduire par la qualité du travail qu’elle abat. Son parcours est non seulement attrayant, mais surtout très édifiant.


Pour l’ancienne étudiante de l’Université Catholique de Yaoundé en économie et finance, le monde de la banque ouvre ses portes à elle après plusieurs années passées dans une entreprise agro-industrielle et une entreprise de commercialisation des poissons. Josiane Tchoungui, qui est détentrice d’un diplôme de troisième cycle de la grande école de management française IESEG, entre dans le secteur bancaire en 2006 chez Ecobank Cameroun comme gestionnaire de risques. Elle passera 2 ans au sein de la banque panafricaine avant de rejoindre Standard Chartered en 2008 comme responsable des crédits et un an plus tard directeur associé. En 2010, Josiane TCHOUNGUI s’engage avec une nouvelle banque. Elle entre dans le groupe BGFI où elle passera un peu plus de 7 ans dont plus de 4 ans au poste de directrice générale adjointe pour le Cameroun.


En septembre 2018, Josiane TCHOUNGUI est portée à la tête d’Orabank Benin, une ascension logique pour une acharnée du travail qui a la maîtrise du management du secteur bancaire en Afrique francophone. Discrète comme savent l’être les banquiers, Josiane TCHOUNGUI fait partie des femmes camerounaises qui osent et qui dans l’accomplissement de leurs missions inspirent la jeunesse.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FERMER
CLOSE
%d blogueurs aiment cette page :