Publicités

​Martin Ngouchet, PDG du groupe Ngouchet: de vendeur de cigarettes à grand industriel

Les entrepreneurs africains ont leurs particularités. Leurs histoires, leurs parcours ressemblent très souvent à des légendes mais pourtant ce sont des réalités pures et simples. Dans un continent où la pauvreté et les inégalités ont parfois imposé leurs diktats, le seul moyen de s’en sortir très souvent c’est de se réinventer, d’aller puiser au fond de soi les ressources nécessaires pour gagner une place de choix dans la société. Au Cameroun, les grands entrepreneurs n’échappent pas à la règle. Malgré les difficultés, ils trouvent l’humilité nécessaire pour partir des petites activités à des industries qui imposent le respect. Le parcours de l’industriel Martin Ngouchet n’échappe pas à la règle.

Martin Ngouchet est un entrepreneur ambitieux, il a su au cours des années bâtir sa fortune et continue à le faire. Très jeune Martin Ngouchet s’intéresse au commerce et pour gagner un peu d’argent, il se lance dans la commercialisation des cigarettes dans la ville de Yaoundé. De cette activité il développe sa fibre commerciale. Martin Ngouchet qui n’a jamais abandonné l’école passe par la plus prestigieuse école de commerce du Cameroun ( la 10e en Afrique francophone) l’ESSEC de Douala. À la sortie de L’ESSEC de Douala, le futur géant de l’entrepreneuriat camerounais engrange de l’expérience dans deux entreprises de la place exerçant dans l’agroalimentaire comme agent commercial. À 29 ans en 1997 il crée sa première entreprise Promodis Afriq alors qu’il est toujours employé.

L’entreprise Promodis Afriq de Martin Ngouchet au début de ses activités, fait dans la transformation de l’éponge métallique, mais très rapidement l’entrepreneur va étendre ses activités dans le domaine qu’il maîtrise le mieux : l’importation des produits alimentaires. Son succès sur le marché ne tardera pas à venir. Dans la foulée il crée la first African Company (FAC) une entreprise spécialisée dans la fabrication sous licence d’une entreprise américaine du jus naturel Tampico, le succès une fois de plus est au rendez-vous. En matière de popularité les produits de Promodis Afriq et FAC gagnent les esprits dans les ménages.

Avec plus de 300 employés et une présence dans la sous-région Afrique centrale, en 20 ans, Martin Ngouchet a su s’imposer sur le marché. Sa passion pour le commerce et son ambition d’aller loin l’a aidé à grandir. Son parcours est édifiant à plusieurs égards, de la débrouillardise en passant par une formation académique de pointe à une expérience professionnelle bien menée et enfin l’entrepreneuriat, Martin Ngouchet est tout simplement un exemple de travail et de persévérance pour la jeunesse qui est de plus en plus pressée à s’enrichir sans toutefois poser les bases qui mènent au véritable succès.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Inline
Inline