Publicités

Jacques Bonjawo, un africain au parcours exceptionnel: une chance pour le Cameroun

Jacques Bonjawo représente une véritable fierté pour le Cameroun et l’Afrique. Son parcours sur le plan international fait de lui une personnalité ressource de poids en matière d’innovation technologique pour le développement sur le continent. Jacques Bonjawo est né le 30 décembre 1960 à Yaoundé au Cameroun. Il fait l’ensemble de ses études en France, sa formation universitaire est sanctionnée par un diplôme d’ingénierie en informatique. Son parcours professionnel sera à la fois exceptionnel et révélateur du potentiel de ce génie camerounais.

C’est au Pays-Bas que Jacques Bonjawo débute sa carrière chez le géant mondial Philips, mais très rapidement, il comprend que sa destinée se jouera outre atlantique, il fait alors délibérément le choix de quitter l’Europe pour une expérience américaine. En 1989 à 29 ans, Jacques Bonjawo s’installe à Washington aux USA et travaille pour une petite entreprise informatique en même temps qu’il fait un MBA en Finances à l’Université Georges Washington. Il rejoint par la suite le cabinet international Pricewaterhousecoopers comme responsable informatique. Ses performances vont braquer les projecteurs sur lui et il va tomber dans l’œil des recruteurs de Microsoft qui vont le débauché. Recruté chez Microsoft à 37 ans, Jacques Bonjawo sera le premier Africain à occuper un poste de manager au siège de la puissante entreprise américaine à Redmond près de Seattle en 1998. Son parcours chez Microsoft sera remarquable, il fera partie de la commission chargée d’organiser le voyage de Bill Gates sur le sol africain en 2003.

L’histoire retiendra que Jacques Bonjawo fut également le premier président de l’Université virtuelle africaine mise sur pied avec l’aide de la banque mondiale. Les prix et les distinctions l’ingénieur camerounais en a gagné énormément, mais il se démarque encore plus de façon concrète par ses nombreuses initiatives en Afrique notamment au Cameroun. En 2009, il a créé la première entreprise spécialisée dans la télé médecine au Cameroun Genesis Telecare. En 8 ans d’existence, Genesis Telecare revendique plus de 15 000 patients soignés et Jacques Bonjawo exporte aujourd’hui le modèle dans d’autres pays africains. Dans le souci de promouvoir l’innovation et de faire de l’économie numérique une véritable force pour la croissance du Cameroun, Jacques Bonjawo a fondé la première technopole du Cameroun << Ocean Innovation Center>> basé à Kribi. La technopole, c’est un imposant bâtiment de R+3 constitué de 150 postes de travail, une vingtaine de bureaux, quatre salles de conférences, une salle de télé médecine et d’un auditorium le tout alimenté par la fibre optique. Le coup de l’investissement est évalué à 607 millions de FCFA avec une contribution de l’État camerounais de 155 millions FCFA et le reste de financement venant d’une fondation dont Jacques Bonjawo est cofondateur.

Jacques Bonjawo se positionne ainsi comme un homme du concret, et comme il le dit si bien << J‘ai toujours voulu me mettre du côté de l’action. >>. Il est incontestablement l’exemple typique de la diaspora qu’on aimerait voir au Cameroun. Il jouit d’une grande réputation sur le continent et dans le monde. Il aurait pu agir dans n’importe quel pays africain, mais par patriotisme il a choisi de commencer la bonne charité par sa propre maison. Il aurait également pu comme beaucoup le font attendre le troisième âge avant de penser à un retour en Afrique que non, il est là sur le continent, au Cameroun avec toute la force et l’énergie d’un homme d’expérience et il travaille pour donner l’espoir à la jeunesse camerounaise et africaine. Jacques Bonjawo est aussi un auteur prolifique dans le domaine de l’application de la science et de la technologie au profit du développement durable. Il croit fermement au potentiel de l’Afrique et il agit au quotidien pour le révéler.

Publicités

2 pensées sur “Jacques Bonjawo, un africain au parcours exceptionnel: une chance pour le Cameroun

  • 29 novembre 2017 à 8 08 38 113811
    Permalink

    Eglise Réformée Charismatique du Cameroun ERCC.
    Le Révérend Pasteur Samuel Séraphin Betsengue Patriarche Général, dans le cadre d’une PASTORALE SOCIALE sollicitons votre bienveillance pour la construction d’un Temple digne d’adoration et un centre social de retraite à mbalmayo.
    Espérant de vous une suite favorable veuillez accepter l’expression de mes sentiments distingués.

    Répondre
    • 15 janvier 2018 à 10 10 29 01291
      Permalink

      Bonjour reverend je suis kevin architecte et je pense pouvoir vous aider dans la conception de votre chapelle. Je repond au 655415286

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Inline
Inline