Un baron du management au Cameroun, André Siaka : plus qu’un grand patron un homme au parcours exceptionnel

À la seule évocation de son nom, les Camerounais reconnaissent un grand patron qui aura marqué sa génération. André Siaka fait incontestablement partie des managers et hommes d’affaires les plus influents au Cameroun. Son long passage à la tête de la SABC et du mouvement patronal camerounais le GICAM a fait découvrir  un travailleur acharné, un homme pour qui le mot excellence va au-delà des paroles et se manifeste par des actes concrets. Son parcours est magnifique, inspirant mais surtout digne des plus grands.

C’est en janvier 1949 qu’André Siaka vient au monde à Bandjoun à l’Ouest du Cameroun. Il suivra ensuite une éducation primaire et secondaire entre Bandjoun, Melong et Douala avant de s’envoler à l’hexagone pour les études supérieures en ingénierie. Après sa formation, il est recruté par la Société générale comme directeur de la filiale Cameroun. En 1976, à 27 ans il rejoint la société anonyme des brasseries du Cameroun il passera 37 ans dont 25 ans comme directeur général. Son exceptionnel parcours s’écrit aussi au groupement inter-patronal du Cameroun(GICAM) où pendant 15 ans (1993 – 2008) il va présider à la destinée de l’organisation avant de démissionner pour passer la main en 2008. Après son départ de la direction générale de la SABC, il crée l’entreprise Routes d’Afrique (Routd’Af ) pour la construction des infrastructures au Cameroun et en Afrique. André Siaka est aussi administrateur de plusieurs entreprises et organisations entre autres Chanas Assurances, Orange Cameroun, la CNPS, l’ARSEL… Il est par ailleurs le président du conseil d’administration de l’entreprise SOCAVER et Sibraca Afrique du grand groupe BGI (Brasseries et Glacières Internationales).

André Siaka est un entrepreneur maitre dans l’art du management. Il a su pendant longtemps se maintenir au sommet par la force du travail et sa grande capacité à s’adapter aux changements et mutations que subit la société. Il croit en la jeunesse, malgré son emploi du temps très chargé il répond de temps à autre aux invitations de certaines écoles de management pour partager ses expériences avec les jeunes apprenants. La notion de compétition ressort très souvent de ses interventions à la jeunesse. C’est certainement en menant sa carrière comme un compétiteur qu’il a réussi à se hisser au rang de grand bâtisseur dont tout le monde reconnaît aujourd’hui.

Publicités

3 commentaires

  1. Les grands hommes sont toujours restés au service de leur nation et de leur continent je suis un admirateur de son brillant parcours et toute la réussite dont il a fait preuve dans ça si longue carrière et qui n’est pas près de finir. Je rêve d’une telle réussite dans la ma petite vie

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s