Les boutiques de quartier de Douala génèrent plus de 400 milliards de FCFA l’année

Le secteur informel constitue le cœur de l’économie camerounaise. Selon une étude de la banque mondiale, ce secteur contribue entre 20 et 30 % à la formation du PIB du Cameroun. Le secteur informel est d’autant plus important au Cameroun qu’il emploie près de 90 % de la population active. L’importance des opportunités qui se trouvent dans le secteur informel n’est plus donc a démontré. La start-up camerounaise Somtou a décidé de mener les études approfondies sur le terrain afin d’évaluer le potentiel réel du secteur. Elle a commencé par les boutiques de quartiers de Douala et les résultats sont impressionnants. 

400 milliards Xaf soit 600 millions d’Euros par an, voilà le chiffre d’affaires que génèrent à moyenne les 16 000 boutiques de quartier que compte la ville de Douala. Grâce à un travail terrain minutieux combiné à l’imagerie satellitaire et l’intelligence artificielle, la Start up Somtou a pu mener cette étude exceptionnelle dans la ville de Douala. Les boutiques qu’on retrouve dans les quartiers, il faut le préciser ne sont qu’une infime partie des activités du secteur informel.

À l’heure où on recherche les solutions pour créer davantage les richesses au Cameroun et lutter efficacement contre le chômage des jeunes et la pauvreté, le secteur informel se présente aujourd’hui comme un levier important. La question, aujourd’hui, est de savoir comment transformer le potentiel du secteur informel afin de le transformer en vecteur d’une économie durable et efficace ? Une véritable réflexion doit être menée sur la question de la part des acteurs de l’économie camerounaise, car le secteur informel loin d’être une faiblesse est certainement une des solutions pour l’éclosion de l’économie camerounaise. 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FERMER
FERMER
%d blogueurs aiment cette page :