You cannot copy content of this page

Cecilia Tonye, fondatrice Keiki: quand la passion pour les enfants se transporte sur le champ entrepreneurial

Denis Diderot disait : « Il y a que les grandes passions qui puissent élever l’âme aux grandes choses ». Ils sont nombreux les entrepreneurs qui réalisent les choses exceptionnelles par passion. Cecilia Tonye en fait incontestablement partie. Jeune femme talentueuse au parcours atypique, elle a su trouver sa voie au milieu des tous petits et aujourd’hui donner du bonheur aux enfants, c’est son métier à plein temps.


Titulaire d’un baccalauréat A4, Cecilia Tonye est diplômée de HEC Canada en management. C’est dans l’audiovisuel qu’elle commence sa carrière avant de rejoindre EcoMarché une chaîne de Supermarché à Douala comme responsable marketing. Après un détour sur le vieux continent, elle se forme en communication digitale et décide de se mettre à son compte afin d’avoir du temps pour sa famille. Mère d’une famille nombreuse, Cecilia a toujours aimé les enfants. À la question de savoir où est venu l’idée de créer une entreprise dédiée aux enfants, l’entrepreneuse raconte : « Alors un jour, mes enfants et ceux de mes voisins étaient en train de manger chez moi, on aurait dit une cantine. Je les ai regardés et je me suis dit : voilà, madame, ouvre donc une crèche. Et Keiki est né. Très vite, la simple idée est passée, au rêve, et de rêve, c’est devenu un projet, qui aujourd’hui est devenu réalité. »


Keiki l’entreprise de Cécilia Tonye est une crèche-Garderie plutôt spéciale. Ici, l’entrepreneuse met tous les moyens pour que l’enfant se retrouve dans son paradis. La grande particularité de Keiki est qu’elle fonctionne 24/24 et 7/7. A tout moment les parents de la ville de Douala peuvent aller confier leurs enfants à cette crèche – garderie basée à Kotto dans le cinquième arrondissement de Douala. Cecilia Tonye a misé sur un personnel qualifié pour assurer le bien-être des enfants. Keiki, c’est également ses activités et ses ateliers pendant les weekends et les congés destinés à l’éducation, l’épanouissement et au développement des enfants. L’entrepreneuse envisage l’avenir avec optimisme, aujourd’hui elle rêve d’une chaîne de crèche Keiki à travers le Cameroun.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Inline
Inline