le

Jules Ngankam, l’homme des PME africaines

Il incarne le renouveau de tout un continent et porte les espoirs de toute une génération d’entrepreneurs. Jules Ngankam appartient à la nouvelle vague de dirigeants bien formés, ouverts sur le monde, décidés à accompagner l’Afrique vers une économie plus mature et plus diversifiée. Son entrée dans le classement de Choiseul 100 Africa en 2018 (à la 7ème place, meilleure place occupée jusqu’ici par un camerounais) n’a surpris que ceux qui le connaissent par le biais des réseaux sociaux ou des journaux. Une performance remarquable qui en dit long sur l’étendue du potentiel de ce manager bienveillant, symbole d’une Afrique qui se construit à petites pelles de sable.

Le regard – scientifique – toujours au plus près des réalités, Jules Ngankam est un leader charismatique exceptionnel qui se distingue par sa capacité à stimuler l’adhésion de ses collaborateurs à ses idées de réforme. Titulaire d’un master en mathématiques appliquées obtenu à l’Université Paris Dauphine et diplômé en management de l’ESSEC Business School de Paris, cet ancien cadre de la banque d’investissement Barclays basée à Londres, a maintes fois été récompensé par des organisations d’envergure mondiale pour la qualité de son travail. Une reconnaissance qui le suit dans son ascension professionnelle puisqu’il est aujourd’hui à la tête du premier fonds de garantie panafricain dédié aux Petites et Moyennes Entreprises, un groupe dans lequel il a débuté en Avril 2013 comme directeur financier. Une bonne nouvelle également pour les banques, en manque d’instruments de couverture de risque afin de soutenir leurs activités de prêt auprès des jeunes startups.

Après 8 années passées au sein de l’équipe dirigeante de l’African Guarantee Fund ( institution non bancaire dont le siège social de trouve dans la ville de Port-Louis en Île Maurice créée en 2011 pour promouvoir le développement économique, accroître la création d’emplois et réduire la pauvreté sur le continent ), Jules Ngankam a désormais pour objectif affiché, de mettre son expérience au service d’un défi important : Permettre aux PME africaines de contribuer davantage à la croissance des économies.

Ancien bénévole au lycée Dénis Diderot de Nairobi au Kenya, cet ingénieur statisticien conquérant participe de façon active à la construction de l’Afrique de demain. Par son dynamisme, il entraîne dans son sillon, le continent sur la voie du progrès et de la réussite.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FERMER
FERMER
You cannot copy content of this page
%d blogueurs aiment cette page :