Fabrice SIAKA, PDG SODINAF: jeunesse, ambition, vitalité et force

Le Cameroun est reconnu à l’international pour le dynamisme de ses entrepreneurs. La preuve, dans le dernier classement Forbes des plus grandes fortunes d’Afrique francophone, plus d’un tiers des 20 fortunes citées proviennent du leader économique de la zone CEMAC. Ce dynamisme, impulsé par les premiers, se transmet à la nouvelle génération. Aujourd’hui, on assiste à la montée en puissance d’une nouvelle classe d’homme d’affaires ambitieux qui s’appuient sur les nouveaux leviers pour développer leurs affaires et faire fortune. Fabrice SIAKA fait partie des jeunes qui émergent et qui affichent leurs ambitions par des investissements conséquents au Cameroun et dans la sous – région.


L’histoire de Fabrice SIAKA dans les affaires démarre véritablement il y a 13 ans. Avant ça, il travaillait pour le trader Savent Brokers appartenant au Monégasque Edmond Patrick Lecourt. En 2007, Fabrice SIAKA et Aliyoum FADIL se lancent dans la création de la société SODINAF (Société de Distribution Nouvelle d’Afrique) spécialisée dans le négoce. Grâce à un prêt de 50 000 Euros obtenu par Fabrice SIAKA auprès d’Edmond Patrick Lecourt qui a cru à son potentiel, les activités démarrent. En 2012, 5 ans après la création de la SODINAF qui est présente dans 4 pays d’Afrique Centrale (Cameroun, Tchad, RCA, RDC) le groupe Louis DREYFUS devient son fournisseur exclusif et l’entreprise en ce moment précis prend véritablement son envol. 


Fabrice SIAKA est un homme d’affaires ambitieux et visionnaire. En 2018, il décide d’opérer un choix stratégique dans ses activités en se lançant dans l’exportation. Le groupe Rougier spécialisé dans l’exportation du bois étant en difficulté, il saisit l’opportunité et rachète les filiales camerounaises et centrafricaines.


À 42 ans, Fabrice SIAKA est à la tête d’un groupe puissant qui est sur une très bonne courbe de croissance. Il est l’un des plus grands vendeurs de riz de la sous – région, troisième exploitant forestier du Cameroun et son appétit est encore plus grand. Aujourd’hui, l’industrie fait partie des priorités de l’homme d’affaires et la transformation de l’huile de palme est sa nouvelle niche à travers la dernière-née de ses entreprises La Nouvelle Raffinerie du Cameroun. 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FERMER
FERMER
%d blogueurs aiment cette page :