You cannot copy content of this page

Quand IDA drague les automobilistes au Cameroun

Dans la société camerounaise, la prévention n’est pas toujours à l’ordre du jour pour la majeure partie de la population. L’habitude de toujours agir en urgence face à un sinistre où à un évènement malheureux est devenue la règle bien que les moyens de prévention existent. Pour beaucoup, la prévention coûte cher, mais, dans le secteur des assurances, l’Association des Sociétés d’Assurances du Cameroun (ASAC) s’est engagé à prouver le contraire. Le système d’Indemnisation Directe des Assurés (IDA) qu’elle a mis sur pied vient révolutionner le marché de l’assurance automobile au Cameroun.


Ils sont nombreux les Camerounais qui ont une très mauvaise expérience des sociétés d’assurance. Quand on fait un vox pop dans les villes du Cameroun pour demander aux populations ce qu’ils pensent des sociétés d’assurance, ces dernières ne sont pas toujours tendre. Ils sont nombreux les automobilistes qui souscrivent à une police d’assurance juste parce que cela relève d’une obligation légale. Il était donc important pour les sociétés d’assurance de montrer aux usagers que l’assureur est au service de ses clients et non le contraire. Avec le système IDA, l’automobiliste assuré bénéficie de plusieurs avantages qui n’existaient pas par le passé. 


Au-delà de la flexibilité et de la simplicité qu’apporte le système IDA, l’assuré devient le véritable patron. Ce dernier a le droit d’exiger gratuitement le formulaire de PV de constat à l’amiable auprès de son assureur. Ainsi, il peut faire son constat lui-même et obtenir sans condition réparation chez son assureur. Plus qu’une révolution, IDA est en train de créer un rapprochement sans précédent des Camerounais vers le secteur des assurances.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Inline
Inline