Publicités

André Thiam, le jeune industriel de Bafoussam

L’entrepreneuriat au Cameroun ne se limite pas à Douala et Yaoundé les 2 grandes métropoles du pays. Dans le Cameroun profond, ils sont nombreux les hommes et des femmes qui au quotidien crée la vie autour d’eux à travers les initiatives entrepreneuriales. Bafoussam est considéré comme la troisième ville du pays, au-delà du commerce qui y est très développé, on compte quelques industries portées par des entrepreneurs ambitieux. André Thiam, l’un des industriels de la ville de Bafoussam lançait il y a 4 ans SOCAPCO SARL, une entreprise spécialisée dans la cosmétique. 

André Thiam est un jeune entrepreneur camerounais ambitieux sur les pas des barons qui ont bâti l’économie camerounaise. Après son baccalauréat série D obtenu en 2001 dans la ville de Bafoussam, André Thiam se lance dans la vie active. 13 ans plus tard, André Thiam, ayant eu le temps de bien observer le marché, est convaincu que la cosmétique est un secteur à fort potentiel. Il décide de lancer son entreprise dans la ville dans la ville qu’il connaît le mieux. Avec un capital de 1 000 000 FCFA au départ et 3 employés, André Thiam n’a aucun doute sur le segment sur lequel il se positionne. 4 ans plus tard, SOCAPCO d’André Thiam c’est 4 agences à travers le Cameroun et 18 employés. Plusieurs gammes de produits développés.

 

socapco.jpg

André Thiam, aujourd’hui, se projette vers le futur et en ligne de mire l’Afrique Centrale et de l’Ouest. Découvert par le biais de l’association des entrepreneurs camerounais (AEC) à travers son programme le Week-end des Entrepreneurs, André Thiam fait partie des Camerounais qui loin des projecteurs travaillent avec passion pour que le Cameroun avance. 

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Inline
Inline