Initiative

Concours EDF Pulse Africa 2018: Le Boukarou informe!

Ils sont nombreux les jeunes camerounais vivant dans l’anonymat dans les villes et les campagnes avec des talents exceptionnels. L’immense majorité de ces jeunes bourrés d’ingéniosités n’ont pas toujours l’occasion de présenter aux yeux du monde leurs savoir  faire et les belles idées qu’ils ont pour participer à la résolution des problèmes de leurs environnements. Les concours internationaux deviennent de plus en plus des plateformes par excellence pour les jeunes Africains d’exprimer leurs créativités, d’attirer l’attention sur leurs prouesses, mais surtout des occasions pour trouver les investissements nécessaires pour développer leurs projets. 

EDF a mis sur pied en 2014 en France et en Europe le concours EDF Pulse pour récompenser les meilleures innovations locales. En 2017, le géant mondial de l’énergie a lancé EDF Pulse Africa en destination des jeunes innovateurs du continent. Dans les 10 finalistes de la première édition, le Cameroun comptait 3 représentants : Friz Kame  Domguia, Ibrahim Baba et Yann NKengne qui s’est retrouvé sur le podium à la troisième place avec son projet EduAir. Grâce au travail de l’incubateur Le Boukarou basé à Douala, le Cameroun fut à la première édition du concours EDF Pulse Africa le pays africain ayant le plus grand nombre de postulants. Dans le souci d’informer le maximum de jeunes entrepreneurs camerounais et certainement maintenir le taux de participation massive de ces derniers au concours EDF pulse Africa 2018, l’incubateur Le Boukarou en collaboration avec EDF Cameroun dirigée par la dynamique madame Karine Migliorini  a organisé le vendredi 15 juin 2018 à l’hôtel Pullman de Douala une session d’information avec la partition de 2 des 3 finalistes camerounais de la première édition.

 

WhatsApp Image 2018-06-15 at 21.21.41

De gauche à Droite Les managers du Boukarou (Arsène Kapnang et Jean Patrick Ketcha) et Fritz Kame -Domguia finaliste 2017

C’est avec passion et enthousiasme que Fritz Kame  Domguia et Yann Nkengne ont partagé leurs expériences avec l’assistance. Ils ont passé en revue toutes les étapes du concours, l’expérience de la finale, les anecdotes, les opportunités qu’ils ont eues grâce à la finale, mais surtout l’état d’avancement de leurs projets. Dans un cadre bon enfant, les anciens finalistes ont tenu à témoigner l’impact que le concours EDF Pulse Africa a sur leurs aventures entrepreneuriales. Les managers du Boukarou quant à eux ont encouragé les entrepreneurs présents à postuler à l’édition en cours tout en affichant leurs volontés à les accompagner dans cette démarche. 

À la sortie de la session d’information, on retient que les candidats ont jusqu’au 31 juillet pour postuler à EDF Pulse Africa 2018. Les 3 grandes catégories dont les innovations sont attendues sont : l’accès à l’eau, la production électrique Off Grid et la production d’usages et de services électriques. Vivement, que les jeunes entrepreneurs camerounais soient encore plus nombreux à la finale de l’édition 2018 d’EDF Pulse Africa. Pour les entrepreneurs de Yaoundé, le rendez – vous pour la session d’information est fixé pour le mercredi 20 juin à l’Ecole Nationale Polytechnique de Yaoundé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s