Publicités

Alain Foka : plus qu’un journaliste talentueux, un entrepreneur à succès

La célébrité, il le connaît. Alain Foka est un journaliste camerounais de renommée internationale, sur les ondes de le Radio France Internationale il a su pendant plusieurs décennies émerveillées les auditeurs par son talent époustouflant. Mais, Alain Foka n’est pas seulement un journaliste talentueux ; son ouverture d’esprit lui a permis de saisir les opportunités à sa portée dans son domaine de prédilection et au-delà. De journaliste talentueux, Alain a su faire le pas vers l’entrepreneuriat.

25 ans, c’est le nombre d’années qu’a la société de production d’Alain Foka. Au départ avec la dénomination d’Afric vision (1992), ensuite phoenix production en 1995 et enfin aujourd’hui Idy Production, l’entreprise du grand maestro a su perdurer et s’ajuster à son époque. Au départ de l’entreprise, malgré un talent certains et des compétences avérées, Alain Foka est victime de la discrimination qui sévit dans le milieu du journalisme en France. C’est alors que, comme un super-héros, il prend une caméra et décide de parcourir l’Afrique pour la présenter au monde dans sa profondeur. Les documentaires qu’il produit sont diffusés par les grandes chaines de télévisions (Planète, La cinq, TFI…). Il ne recule devant rien pour faire des productions dans les champs hostiles comme les conflits armées. Il tourne en plein cœur du génocide Rwandais. Il retourne en France et poursuit une carrière chez RFI. Il n’abandonne pas l’entrepreneuriat, bien au contraire. Il crée un restaurant huppés près des champs Élysées à Paris, un cadre que fréquentent les plus hauts dirigeants africains. Depuis 2013, son entreprise de production et de communication institutionnelle produit et commercialise les coffrets d’Archives d’Afrique qui racontent la vraie histoire des dirigeants africains.

Né le 22 juillet 1964 à Douala, à bientôt 53 ans, Alain Foka c’est le fils d’un modeste fonctionnaire de la police camerounaise. Son intelligence et son ambition de devenir une icône du journalisme ont façonné son destin. Malgré la mort de son papa avant le résultat de son baccalauréat, Alain s’est accroché à ses rêves pour devenir le monument du continent que tout le monde connaît aujourd’hui. Une fois de plus les valeurs de travail, de persévérance et la quête permanente de l’excellence ont prouvé leur efficacité quant à l’ouverture aux opportunités.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Inline
Inline