David Mola, le roi des énergies renouvelables: de la savane de Djondong à l’extrême nord Cameroun à la conquête de l’Allemagne, le lion est resté indomptable

La diaspora camerounaise est l’une des plus dynamiques diasporas africaines au monde. Des hommes et des femmes de valeur  qui brillent par leurs excellences et leur capacité à saisir les opportunités. L’une des personnalités camerounaises qui excellent  avec maestria dans ce sens c’est David Mola. Son parcours est à la fois simple et exceptionnel, sa capacité à se propulser au sommet tout en restant lui-même est inédit.

Né en 1971 à Djondong, un village que très peu de camerounais a déjà entendu parler dans l’extrême – nord  Cameroun, le fils de paysan qu’est David va prendre ses études très au sérieux dans un milieu où le taux d’alphabétisation fait partie des plus bas du pays. En 1990, il obtient avec brio son baccalauréat scientifique et dans la foulée, il bénéficie d’une bourse de l’État camerounais pour aller étudier le génie civil en Allemagne. Après ses études, le fils du pays décide de rentrer se mettre au service de l’État du Cameroun qui a financé sa formation. Mais malheureusement pour lui, la grande crise économique que traverse le pays à cette époque ne permet plus à l’État d’embaucher les jeunes diplômés. Son rêve de construire les routes au Cameroun tombe à l’eau et il s’installe en Rhénanie-du-Nord et travaille pour le compte du constructeur d’engins miniers Neiweiser de 1999 – 2003.

Animé par l’esprit entrepreneurial, en 2003 le grand ingénieur David décide de se lancer en son propre compte et crée la société MSI Mola Solaire International Gmbh. Avec un capital de 30 000 Euros au départ. Pour la première année, il fait un chiffre d’affaires de 60 000 Euros. Aujourd’hui son parcours entrepreneurial s’apparente à un conte de fées, que de succès a-t –il connu. Avec un chiffre d’affaires de 60 millions d’Euros en 2010, avec environ 140 salariés, David Mola continue avec brio son extension dans le monde entier avec des filiales aux Etats – unis, en Chine, Taïwan, Japon pour ne citer que ceux-ci. L’Afrique reste néanmoins une préoccupation majeure pour l’ingénieur qui ne cesse de louer l’énorme potentiel du continent sur la capacité à produire les énergies renouvelables largement suffisant pour les besoins des populations. Le PDG de Mola Solar System GmbH (fusion de ces 2 entreprises Mola Solaire International Gmbh et Mola Solaire Produktions GmbH) à 46 ans a encore beaucoup à donner au monde surtout au Cameroun. Son sens des affaires et sa capacité à briser les barrières pour se hisser au sommet sont une belle leçon pour les afropessimistes.

Publicités

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s