3 applications de messageries camerounaises à suivre en 2020


Avec le développement de la technologie, ils sont nombreux les jeunes entrepreneurs africains qui se lancent dans la création des start-ups. Aujourd’hui certains jeunes entrepreneurs veulent marquer l’histoire de la technologie africaine. À l’instar des entrepreneurs des pays asiatiques, d’Amérique du Sud ou encore d’Europe de l’Est, ils sont déterminés à développer des solutions africaines pouvant rivaliser avec les plus gros du marché. Avec l’éclosion des applications de la messagerie comme Whatsapp, Viber ou encore Telegram, les jeunes camerounais ont pris d’assaut le segment et veulent apporter leurs visions de la chose. Voici 3 applications de messageries camerounaises à suivre en 2020.



Dikalo 



Certainement l’application de la messagerie la plus célèbre des 3. Dikalo est une messagerie conçu par un Camerounais qui a pour ambition de conquérir l’Afrique. Aujourd’hui, l’application enregistre plus de 10 000 téléchargements sur google playstore. Chez les utilisateurs que nous avons interrogés, beaucoup parlent de la complexité dans l’utilisation de l’application au début, mais, au fur et à mesure, ils comprennent le fonctionnement. L’ambition de Dikalo, c’est aussi faciliter les transactions financières à travers Dikalo Nkap. Le projet est intéressant et l’attente du public est grande.


Kamix 


Avec environ 500 téléchargements sur Google playstore, l’application Kamix est une belle messagerie qui allie à la fois  transaction financière, messagerie et marketplace. La prise en main de l’application est relativement facile et on perçoit aisément le travail de fond des développeurs. Un bon projet qu’on espère trouvera l’adhésion du public camerounais et africain.


Ondjoss 


Avec plus de 1000 téléchargements, l’application Ondjoss lancée il y a quelques jours par une jeune start-up à Douala est séduisante. Rien a envié au géant Américain Whatsapp. Fluidité, qualité des appels… Pour une première version, Ondjoss est top. Sa particularité jusqu’ici réside sur l’envoi des fichiers lourds. Les bugs sont très peu et la prise en main est ultra rapide. Si la start-up garde le cap, Ondjoss pourra probablement être la future grande messagerie africaine.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FERMER
FERMER
You cannot copy content of this page
%d blogueurs aiment cette page :