Acha Leke, brillant camerounais de Mckinsey qui croit à la transformation de l’Afrique

Esprit brillant, talentueux, performant et humaniste. Il fait sans aucun doute partie des Africains les plus brillants de sa génération. Son aura est puissant, sa trajectoire impose le respect à travers le monde. On le surnomme l’homme des réseaux, il est écouté par les chefs d’Etat du continent africain. Sa maîtrise de l’économie fait de lui un expert incontournable. Il arrive à Johannesburg en 1998 comme stagiaire chez Mckinsey, plus de 20 ans plus tard, il est un incontournable de ce cabinet de renommée mondiale en Afrique.

En 2018, Acha Leke a été classé par Jeune Afrique parmi les 50 Africains les plus influents. Diplômé de Georges Tech et de l’université de Stanford, le brillant camerounais avait la possibilité de faire carrière dans les pays les plus puissants au monde, mais il a choisi de retourner en Afrique afin de contribuer à la construction d’un continent au potentiel exceptionnel. Depuis 20 ans, il sillonne le continent pour redresser les économies, proposer les solutions pour créer la richesse et améliorer la gouvernance. 


Cofondateur de l’African Leadership Academy (ALA) et de l’African Leadership Network (ALN), Acha Leke croit au développement de l’Afrique. Né au Cameroun en 1972, à 47 ans, le responsable de Mckinsey Afrique est un travailleur infatigable. Il a fait de la libre circulation des biens et des personnes entre les Etats africains un combat personnel. En reconnaissance de ses prouesses, en 2008, il a été désigné Young Global Leader par le World Economic Forum.


On compte parmi les plus grands soutiens des initiatives d’Acha Leke les personnalités de premier rang sur le continent comme Aliko Dangoté, Paul Kagame ou encore Uhuru Kenyatta. 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FERMER
FERMER
%d blogueurs aiment cette page :