Publicités

Romarin Billong, du ballon rond à la finance

Plusieurs footballeurs rencontrent d’énormes difficultés après leurs carrières. La reconversion n’est pas toujours facile. Néanmoins, ils sont de plus en plus nombreux les anciens joueurs professionnels qui, au  delà d’un plan de carrière footballistique, ont un plan de carrière pour l’après-football. Romarin Billong, ancien défenseur de Lyon et des lions indomptables du Cameroun fait partie de cette catégorie.

 

Romarin Billong est un ancien international camerounais né le 11 juin 1970 à Moundou au Tchad. Il commence sa carrière professionnelle en 1989 à l’Olympique Lyonnais en France. Il connaîtra également l’AS Saint  Etienne et l’AS Nancy Lorraine. Entre 1997 et 1998, il portera le maillot des lions indomptables du Cameroun à 16 reprises. Il arrête sa carrière professionnelle en 2002. Rapidement, après l’arrêt de sa carrière professionnelle, Romarin Billong passe un Mastère spécialisé en gestion de patrimoine à l’ESCP Europe en complément de son Master 2 en Contrôle de Gestion obtenu à l’univeristé de Lyon II et intègre en 2003 la banque privée Société Générale Private Banking à Paris comme conseiller en gestion de Fortune. En 8 ans, Romarin Billong va gravir rapidement les échelons et en 2011 quand il décide de quitter cette banque, il occupe le poste de directeur associé chargé des partenariats externes.

Romarin Billong décide de se lancer dans l’entrepreneuriat et avec ses associés crée La Financière Dioclès une société de conseil patrimonial et financier basée à Paris dont il tient la direction, mais où il est également actionnaire majoritaire. Le parcours de Romarin Billong est une démonstration qu’après le football, la réinsertion peut être facile quand derrière il y a un vrai projet de vie et une préparation conséquente. Même étant dans la finance, Romarin Billong reste très près du football. Depuis 2012, il est chroniqueur sportif dans une chaîne de télé française.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Inline
Inline