Nos CEO

Dominique Hodieb, le talent à l’état brut : de social media manager à la dompteuse du foulard

Au Cameroun, les femmes se font de plus en plus sentir dans les différents pôles de l’économie. L’univers de la communication les dernières années ont vu la montée en puissance de plusieurs femmes. Avec l’avènement du digital, plusieurs jeunes femmes se sont davantage démarquer à travers les initiatives exceptionnelles pour certaine et la maîtrise des différents outils pour d’autres. Dominique Hodieb, fait incontestablement partie des meilleures figures féminines du digitale au Cameroun. Son parcours est à la fois riche et exceptionnel.

Dominique Hodieb ou la dompteuse de foulard, véritable digital addict, elle fait partie des premières figures imposantes de la communication digitale au Cameroun. Le mouvement « Domptez le foulard » lancé il y a quelques années sur le réseau social Twitter est encore vivant dans les mémoires au point où le nom Dominique Hodieb est directement associé au foulard. Mais, au-delà de dompter le foulard, Dominique Hodieb est à la fois une passionnée et professionnelle de la communication et du marketing digital. 

Après sa licence en 2011 en journalisme et communication de masse à l’université de Buéa, Dominique Hodieb entre dans la prestigieuse école l’institut des relations internationales du Cameroun (IRIC) pour un Master professionnel en relations internationales, communication internationale et action publique. Chemin faisant, la dynamique jeune femme rencontre le digital et décide d’avoir un diplôme professionnel à la Digital Marketing Institute. Tout comme son parcours académique, sa jeune carrière est déjà très riche. Pendant son passage à Buéa, elle fait ses premiers pas à la radio chez Chariot Fm (2009 -2011). Après ses études, elle va enchaîner les expériences avec les grosses boites au Cameroun (SABCMcCann Worldgroup Cameroun…) dans l’univers du digitale. Aujourd’hui elle porte fièrement sa casquette de conseillère en e-réputation et en marketing digital.

ddh

Entrepreneur dans l’univers de la mode, également, Dominique Hodieb déborde d’énergie. Son sens du partage l’a conduit à mettre sur pied une association dénommée « The tamers » pour aider les personnes talentueuses à vivre de leurs talents en faisant de cela un métier. Au-delà du mouvement populaire « Domptez le foulard » qui consiste à intégrer la culture du foulard dans les habitudes des femmes camerounaises et africaines, Dominique Hodieb est à la fois une jeune femme dynamique, talentueuse et pleine d’ambition.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s