Publicités

Adèle Kamtchouang, PDG de Tropik Industries : l’excellence au féminin

Les personnes exceptionnelles se distinguent très souvent par leurs courages et leur capacité à renverser les situations difficiles. Adèle Kamtchouang, présidente directrice générale de l’entreprise Tropik Industries est une chef d’entreprise qui a su se distinguer de fort belle manière. Son mérite, elle hérite la tête d’une entreprise en 2012 à la porte du dépôt du bilan, mais avec beaucoup d’efficacité tout en préservant les emplois, elle réussit le pari de sauver la barque et de remettre l’entreprise sur les bons rails. Le parcours de cette entrepreneure qui a commencé comme stagiaire dans l’entreprise qu’elle détient en majorité et qu’elle dirige aujourd’hui est fort édifiant.

Adèle Kamtchouang fait partie de la promotion 1995 des diplômés de l’Ecole Supérieure des Sciences Economiques et Commerciales (ESSEC de Douala) en filière DESC (Diplôme d’Etudes Supérieures de Commerce) option Marketing. Pendant son cursus, elle effectue un stage dans filiale Cameroun de la multinationale anglo-néerlandaise Unilever. A sa sortie d’école, elle sera recrutée dans cette entreprise comme responsable Transit en charge de l’approvisionnement des marchandises auprès des fournisseurs et dédouanements des conteneurs. Elle passera 4 ans à ce poste avant d’être promu en 2000 comme responsable logistique à la tête de toute la chaine logistique. Puis 2002 viendra avec une nouvelle promotion ; Adèle Kamtchouang prend la tête de la direction logistique et devient par ailleurs la toute première femme siégeant au comité de direction de l’entreprise.

Pour des raisons propres à Unilever, en 2010 elle décide de quitter définitivement le Cameroun. Le comité de direction rachète les actions et change la dénomination qui devient Tropik Industries. Adèle Kamtchouang est alors adjointe au PDG. 2 ans plus tard, le PDG quitte la barque et Adèle prend les règnes d’une entreprise au bord de la faillite. Elle prendra une série de mesures pour redresser l’entreprise tout en limitant au maximum les conséquences au niveau des salariés. 1 an plus tard, l’entreprise sort petit à petit la tête de l’eau et s’éloigne définitivement de la zone rouge. Adèle Kamtchouang la PDG et actionnaire majoritaire tient son pari. Tropik Industries est aujourd’hui le représentant de plusieurs marques à l’instar d’Unilever, Lesieur, Lactalis International, Marico…

De stagiaire, Adèle Kamtchouang a réussi à gravir les échelons pour enfin finir à la tête de l’entreprise comme dirigeante et actionnaire majoritaire. Son parcours révèle aussi cette capacité qu’à la femme camerounaise travailleuse à pouvoir relever non seulement les grands défis mais aussi braver les obstacles.

 

Source Cameroon CEO / lesdirigeantes.com Crédit photo: Les dirigeantes

 

Publicités

2 pensées sur “Adèle Kamtchouang, PDG de Tropik Industries : l’excellence au féminin

  • 19 avril 2017 à 13 01 45 04454
    Permalink

    Cooooooooolll voilà une qui a soulevé autre chose que le kaba (en public)

    Répondre
  • 20 avril 2017 à 1 01 58 04584
    Permalink

    J’apprécie votre initiative. C’est important pour nous jeunes camerounais de connaître le parcours de personnes qui ont réussies , ça nous inspire et nous motive.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Inline
Inline